Al-Qaïda au Maghreb s’exprime sur l’Algérie et menace la France

Abou Obeida Youssef al-Annabi, l’un des cadres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), s’est exprimé sur le mouvement populaire en Algérie, affirmant que son organisation soutient les manifestants pacifiques. Le terroriste d’origine algérienne a également menacé de s’attaquer à la France et à ses intérêts « partout dans le monde », dans une interview exclusive obtenue et décryptée ce jeudi 30 mai, par la chaîne française France 24. 

Le chef du Conseil consultatif d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a évoqué le mouvement populaire en Algérie et a apporté son soutien à la rue. Il affirme que son organisation approuve les actions pacifistes des manifestants algériens, soulignant que « le djihad ne se limite pas à la lutte armée ».

Le journaliste de la chaîne française, Wassim Nasr, qui avait adressé 12 questions au chef djihadiste d’AQMI via des intermédiaires, explique que plusieurs mois de négociations ont été nécessaires pour obtenir ces réponses dans un message audio de près de 53 minutes.

Une manœuvre politique d’Al-Qaïda

Wassim Nasr décrypte le soutien d’Abou Obeida Youssef al-Annabi aux manifestants algériens comme « une manœuvre politique pour AQMI visant à capitaliser sur le mouvement de contestation ». Il souligne que le chef du Conseil consultatif d’AQMI, lui-même algérien, s’est exprimé longuement sur la contestation dans son pays.

Le dirigeant d’AQMI rompt dans ses propos avec la position du chef du groupe État islamique Abou Bakr al-Baghdadi, qui avait adopté lors de sa dernière déclaration une critique très dure à l’égard des mouvements de protestations au Soudan et en Algérie, qu’il a notamment qualifié de « combat d’ignorants ».

Menaces terroristes sur la France

Le chef du Conseil consultatif d’AQMI a appelé à combattre la présence française au Sahel et partout dans le monde. Le chef d’Al Qaïda menace nommément deux entreprises françaises implantées dans la région du Sahel : Aréva et Total.

Selon Wassim Nasr, le terroriste d’origine algérienne « a un discours très virulent vis-à-vis de la France, il avait déjà appelé au djihad contre la “puissance coloniale française”, il y a quelques années, en l’accusant notamment de piller l’Afrique et d’attiser les conflits ethniques ». Abou Obeida Youssef al-Annabi affirme ne pas se fixer de limites pour combattre la France, y compris sur son propre territoire.

Abou Obeida Youssef al-Annabi avait notamment dénoncé « la croisade menée par la France contre les musulmans », en référence au Mali. Il appelle les musulmans à « la mobilisation » et au « djihad » contre la France.

Pour rappel, le Département d’État américain a classé, en septembre 2015, Abou Obeida Youssef al-Annabi comme étant un « terroriste international ». Il est le candidat favori à la succession de l’actuel chef d’AQMI, Abdelmalek Droukdel.

Abou Obeida, né à Annaba dans l’Est algérien, est le numéro 1 de l’organe directeur de l’organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Source: observalgerie

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *