Afghanistan: quatre morts après une attaque sur un convoi militaire à Kaboul

Au moins quatre Afghans ont été tués et quatre soldats américains légèrement blessés vendredi dans l’explosion d’une voiture piégée qui visait un convoi militaire étranger à Kaboul, selon des responsables.

 

L’attaque, qui a été revendiquée par les talibans, s’est produite vers 8 h 40 heure locale (4 h 10 TU) lorsqu’un véhicule bourré d’explosifs conduit par un kamikaze a percuté le convoi qui se trouvait alors dans l’est de la capitale, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Nasrat Rahimi. « Malheureusement, quatre de nos compatriotes sont décédés dans l’attaque et trois autres ont été blessés. Il s’agit de passants » précise-t-il.

Un porte-parole de la mission de l’Otan en Afghanistan, Resolute Support, a indiqué de son côté que 4 militaires américains avaient été légèrement blessés. Les forces américaines en Afghanistan se déplacent habituellement dans de lourds véhicules blindés qui les protègent des explosions, mais représentent aussi une cible visible pour les insurgés.

L’attentat a été commis par les talibans, a indiqué leur porte-parole Zabihullah Mujahid, selon qui il a tué « 10 officiers et soldats des forces d’invasion ». Les insurgés sont connus pour fréquemment exagérer les bilans de leurs actions.

Six morts dans un autre attentat

L’attentat survient au lendemain d’un attentat-suicide devant une école militaire de Kaboul qui a été revendiqué par le groupe jihadiste État islamique et a fait au moins six morts. Le kamikaze à pied « a été repéré par un soldat et s’est fait exploser avant d’atteindre sa cible », a-t-il expliqué.

Une conférence à Moscou a par ailleurs réuni cette semaine de hauts représentants des talibans et des membres de l’opposition afghane, mais s’est achevée sans résultats tangibles tout en revendiquant « d’immenses progrès ». De son côté, le président Ashraf Ghani avait proposé au début du ramadan un cessez-le-feu aux talibans, mais ces derniers ont repoussé son offre.

(Avec AFP)

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *