violences au lycée Mamadou Sarr : 30 motos volées, 4 personnes blessées

Le lundi8r février 2021, plusieurs établissements secondaires des Communes IV et V ont été confrontés à des  échauffourées provoquées par une bande d’opposants à l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM). Ces manifestations se sont déroulées à l’occasion du renouvellement des bureaux de l’AEEM dans les différents lycées du district de Bamako dont le lycée Mamadou Sarr.

L’enseignement supérieur ne souffre d’aucune grève actuelle comme des réseaux sociaux l’on fait croire à la population. Depuis le lundi 1er février, les étudiants sont dans les différentes facultés pour prendre leurs cours.

Les échauffourées contre le renouvellement du bureau de l’AEEM ont concerné uniquement les écoles secondaires tels que les lycées Mamadou Sarr, Kankou Moussa et bien d’autres. Seul le lycée Mamadou Sarr a connu des altercations qui se sont soldées par des blessures des dégâts matériels et vols  d’engins et d’autres matériels.

« Ces acteurs ne sont pas des membres de l’AEEM. C’est un regroupement de 6 personnes qui se mobilisent violemment contre l’Association des Elèves et Etudiants du Mali. Ils ont mobilisé des loubars avec quelques étudiants pour venir agresser les gens. Nous sommes en plein renouvellement des bureaux de l’AEEM dans les établissements depuis plus deux semaines », a indiqué Moussa Niangaly, Coordinateur national de l’AEEM.

La Coordination nationale a décidé de renouveler les bureaux des écoles secondaires à Bamako après avoir terminé ceux des différentes régions le vendredi dernier.

« On a des bureaux de coordination de plus de 46 personnes. Il y a une minorité de 6 personnes qui sont en train de s’opposer au renouvellement des instances secondaires. Ainsi le lundi matin, ils se sont levés pour rassembler des voyous en sillonnant quelques établissements. Ils ont libéré des élèves en leur ordonnant d’observer une grève de 72 heures. A notre arrivée dans certains établissements, on a pu leur en empêcher parce que la police est intervenue. Nous nous sommes rendus au lycée Mamadou Sarr où ils avaient posé des dégâts. En étant en pleine discussion avec le Proviseur, ils sont venus pour tirer des coups de feu », a informé M. Niangaly.

Avant de nous préciser que plus de 30 motos ont été volées et quatre personnes ont blessées. Les forces de l’ordre n’étaient pas venues à temps. Ces délinquants ont commencé à tirer de 11 heures jusqu’à 13 heures. Le Secrétaire général de l’AEEM  rassure que les auteurs de ce drame sont connus et qu’une plainte a été déposée contre les malfaiteurs.

A part le lycée Mamadou Sarr aucun autre établissement n’a été vandalisé.

Fatoumata Kané  

 

Source: Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.