Un garçon fait croire à son enlèvement pour éviter d’aller chez le dentiste !

centre sante hopital  medecin dentiste soigne enfant

L’histoire a de quoi faire sourire. Un enfant de 12 ans a affirmé avoir été enlevé le 21 mai dernier. Aujourd’hui il avoue avoir menti aux enquêteurs afin d’éviter de se rendre chez le dentiste dont il avait une peur bleue.

C’est dans le Gard, à Bagnols, qu’habite un jeune garçon de 12 ans, protagoniste principal de cette affaire d’enlèvement. Tout a commencé le 21 mai dernier quand un enfant âgé de 12 ans est retrouvé par la gendarmerie. Il se cache alors dans le petit village de Saint-Gervais, non loin de Bagnols.

Un enlèvement Le jeune garçon soit-disant enlevé a déclaré aux autorités avoir été la victime d’un enlèvement. Il n’a alors pas hésité à donner des détails sur les circonstances de sa capture. Ainsi, il explique qu’aux alentours de 16h30, alors qu’il se dirige à pieds vers le cabinet médical de son dentiste, un homme s’est arrêté à sa hauteur pour lui demander où il allait.

Devant l’absence de réponse du garçonnet, l’homme aurait alors arrêté le véhicule et forcé l’enfant à grimper dans la voiture. Ce n’est que plus tard que la voiture a fait un arrêt inespéré à Saint-Gervais. L’enfant explique que c’est à ce moment-là qu’il aurait sauté de la voiture afin de se cacher jusqu’à l’arrivée des gendarmes. Portrait robot Pas avare de paroles, l’enfant décrit son agresseur, multipliant les détails et permettant aux autorités de détenir un portrait robot plus vrai que nature. Les enquêteurs sont alors en mesure de diffuser ce portrait à grande échelle. Réseaux sociaux, médias locaux, rien n’est laissé au hasard pour retrouver le ravisseur.

L’individu mesurerait 1.70m, il porterait des lunettes et il arborerait une cicatrice près de la lèvre. Autant d’éléments qui sont précieux pour les autorités chargées de l’affaire et pour rendre justice au petit.

Une vaste mascarade Seulement, après plus d’un moins d’investigation pendant lesquelles ils ont (…) Lire la suite sur Gentside.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.