Piratage du compte twitter de la Présidence: Erreur ou acte pirate, le doute subsiste chez les internautes

Le compte Twitter officiel de la Présidence du Mali a diffusé le 6 janvier un message qualifiant de « connerie » « l’assassinat du numéro 2 iranien » par les États-Unis d’Amérique. Un message inconnu qualifié de piratage par la Présidence de la République malienne. Qui serait derrière cette sale œuvre s’interrogent  les internautes.

Dans un communiqué publié le lundi 6 janvier 2020 dernier, la présidence de la république a exprimé son désarroi face au piratage de son compte twitter en ces termes: «La Présidence de la République informe l’opinion nationale et internationale que ce 6 janvier 2020 son compte twitter a été momentanément piraté par des individus mal intentionnés. Twitter en a été informé et des investigations sont en cours pour en démasquer les auteurs ». L’annonce a été diffusée le lundi nuit sur les réseaux sociaux par la première institution du Mali, peut-on lire dans un communiqué.

Il faut souligner qu’en fin d’après midi du 6 janvier, une publication pour le moins surprenante était postée par le même compte dont la teneur est la suivante:

« Et il ne se trouve personne pour dire à Trump qu’il a commis une connerie en ordonnant et en revendiquant publiquement l’assassinat du numéro 2 iranien. Il précarise les fragiles équilibres, menace la paix mondiale et fait des USA un État voyou ».

Supprimée plus tard, la publication a eu malheureusement le temps de faire le tour des réseaux sociaux. Un message dont la provenance et la teneur surprend plus d’un et surtout le premier citoyen de notre pays et ses collaborateurs. Aujourd’hui, malgré le communiqué de la Présidence du Mali sur l’incident, beaucoup d’internautes s’interrogent sur cette version du piratage.

Pour certains, il s’agit d’une erreur monumentale tout simplement de l’administrateur du compte officiel, lequel pourrait l’avoir confondu avec son compte personnel. Par contre pour d’autres, ce sont des pirates qui sont derrière cette œuvre malsaine avec pour dessein de créer un conflit diplomatique entre ces pays et le nôtre.

Mais bizarrement, l’ancien Directeur de la Cellule de la Communication de la Présidence du Mali, Tiegoum Maïga, non moins le frère de l’ancien premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga a réagi sur la toile : « Ni pirates, ni hackers, une regrettable erreur de manipulation. Hier en voulant tweeter sur la crise americaino-iranienne, je me suis retrouvé sur le compte de la Présidence, dont je possédais  les clés, par erreur. Aucune volonté de nuisance ».

C’est hallucinant. On se trouve dans quel monde? Aucun sérieux! L’amateurisme est flagrant dans ce régime IBK, sinon comment peut-on mettre un employé à la porte en lui laissant la clé de la boite? Dommage.

K. Komi

Source: LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *