Les coupeurs de route braquent toujours les bus de transport de l’axe Kayes-Bamako

Malgré les multiples efforts marqués par des mesures de sécurités mis en place par les autorités de la région, des bandits de grand chemin sévissent et menacent toujours la quiétude des populations. Les vols à main armée qualifiés et les braquages des compagnies de transport sur l’axe Kayes-Bamako suscitent beaucoup d’interrogations, mais aussi l’omerta sur la question. Les zones d’ombres autour du phénomène commencent à inquiéter les populations sur le mode opératoire et le matériel que détiennent ces quidams qui courent toujours dans la nature. Pendant les périodes de fête, l’axe Kayes-Bamako est craint par tous, à cause des attaques des compagnies de transport. Une fois de plus, ces malfaiteurs ont déjoué les mesures sécuritaires en attaquant les cars de transport en partance vers Bamako, puis dépouillant ses passagers, de leur argent et d’autres biens matériels, quelques jours avant la fête de ramadan entre Kolokani et Diéma.

On parle de « plus d’une centaine de millions de francs CFA emportés par les malfrats sanscompter les objets de valeur et des téléphones portables après avoir fouillé les cars et dépossédé tous les occupants de leur argent et bien maté- riel ». « Ce jour-là, raconte un témoin de la scène, ces braqueurs qui étaient lourdement armés jusqu’ aux dents, avaient emprunté des motos et deux pick-up » D’où viennent ces braqueurs avec un arsenal de guère ? Difficile de répondre à cette question car jusque que là, il n’y a aucune infor- mation fiable sur cette attaque.Aujourd’hui, beaucoup de personnes se posent la question de savoir si ces malfaiteurs ne bénéficient-ils pas de complices au sein de la population ? Néanmoins, des efforts sont en cours pour contrecarrer ces malfrats. Récemment, quatre axes stratégiques à savoir ( la participation des forces de sécurités, des collectivités, de la société civile et des sociétés minières à la lutte contre l’insécurité dans la région, la sécurisation du territoire de la région de Kayes, la sécurité durable dans les zones minières et d’orpaillages et la création d’unités spécialisées pour la protection des sites miniers ) ont été adoptés à l’unanimité par les acteurs concernés et se disent « engagés à une synergie d’actions pour lutter efficacement » contre l’insécu- rité dans le cadre d’un plan global de sécurisation de la région. Les dits axes ont été adoptés à l’issue d’une rencontre au gouvernorat. Pour lutter efficacement contre le fléau de l’insécurité, une col- laboration des populations avec les forces de sécurité est nécessaire afin de mettre hors état de nuire tous ceux qui troublent la quiétude des paisibles populations de la région.

Le Kayesien

Source: kayeskunafoni

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *