Le village de Farabougou toujours coupé du Mali par les terroristes

Depuis le 06 octobre dernier, le village de Farabougou, localité située à moins de 300 km de la capitale, dans la région de Ségou, est coupé du reste du pays par un groupe de djihadistes à moto.


Depuis, personne n’y entre, personne n’en sort. Plus d’approvisionnement en eau, ni en denrées de première nécessité. Pris entre la faim, la soif et le feu des djihadistes, les populations ne savent plus à quel « sein » se vouer.
Aucun renfort n’a été, jusque-là, été envoyé sur place pour délivrer les populations, devenues otages dans leur propre village.
Plus grave encore, les vivres acheminés par le gouvernement pour soulager les populations ont été interdits d’accès aux populations.
Conséquences : hommes, femmes et enfants meurent, chaque jour, de faim sous l’œil indifférent de nos autorités.
Si rien n’est fait pour libérer les populations de Farabougou du joug des djihadistes, les prochains jours risquent d’être chauds. Très chauds.

O.B 

Source: Canard Déchainé

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *