FRAUDE A L’ELECTRICITE : L’EDM SA victime d’une inconscience collective

Nous avons entendu toutes les insuffisances, les mauvais traitements, voire les arnaques de certains agents se disant de la société de distribution de l’électricité (EDM), sans parler des délestages répétitifs.

Mais au-delà de toutes les protestations et pour toutes les raisons, les clients sont tous des victimes, alors que la société souffre d’un vol à ciel ouvert devenu une pratique nationale sans état d’âme depuis toujours et pour toujours. La plupart des consommateurs qui vivent au-delà de leurs moyens (il n’y a pratiquement que des Maliens de cette catégorie) bricolent les compteurs la nuit pour supporter les charges de climatiseurs, et autres appareils à consommation intense.

Quelques-uns sont pris en flagrant délit par des agents de basse moralité qui négocient le prix du non vu, non connu. Quelques rares fois, de tels vols sont déclarés à l’agence pour des cas où la situation échappe au contrôleur et son voleur. Cela revient à dire en hypothèse que: soit la société fonctionne en surfacturant pour ne pas sombrer ; soit elle fonctionne à perte en grattant ci et là pour se maintenir sous perfusions, souffrant de lourdeur et traînant comme un corps malade.

Le problème avec nos populations est qu’elles sont toujours victimes, des victimes dans l’éternité et l’infinité, incapables de se remettre en question et vivant dans un déni au sommet de l’insouciance. À y regarder de loin, certains sont incapables de faire certaines pratiques malsaines, mais il faut vous approcher pour vous rendre compte de leur inconscience et leur basse moralité dans une société qui se veut sortir du chaos. Ce phénomène de banditisme en douce se lit partout : dans les diplômes, dans l’administration, et tous les autres secteurs de la société.

Il est courant d’entendre qu’il faut être un escroc et un menteur pour réussir au Mali. Mais il n’y a jamais de coupables, parce que nous sommes dans le cas de la femme d’une maison close qui se dit vierge, parce que sans mari. Les autres sont toujours les responsables de nos échecs. Cela est devenu une raison pour renforcer l’inconscience sociale dans une situation de somnambulisme culturel sans précédent.

Touré Abdoul Karim

Source: Le Démocrate- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.