FALADIE-SEMA: L’Eglise et les riverains à couteaux tirés

En raison d’un litige foncier, la cohésion sociale et le vivre-ensemble sont menacés entre les habitants de la rue 841 de Faladié-Sema, ses environnants et une Eglise locale. Les deux parties réclamant la paternité d’un terrain, se tournent vers la justice pour trancher.

Après plusieurs années de vivre-ensemble, l’Eglise protestante de Faladié-Sema, située sur la rue 841 n’est plus en odeur de sainteté avec ses voisins, en raison d’un conflit foncier. Selon les habitants, les responsables de la « Maison de Dieu » ont entrepris d’élever un mur d’enceinte en béton pour clôturer l’espace et interdire ainsi son accès. Une démarche à laquelle les riverains ont décidé de s’opposer vigoureusement.

Selon les explications, l’Eglise se proclame propriétaire de l’espace objet du litige qu’elle aurait acheté à la Sema, alors qu’à l’origine, l’endroit était destiné à servir d’espace vert et à d’autres usages communautaires pour les populations riveraines.

Face à cette situation très tendue qui ne se décante pas, les usagers du terrain ont indiqué avoir tendu la main au camp d’en face pour une solution pacifique. « Nous invitons les dignitaires de l’Église évangélique de Faladié et du Mali, en particulier l’honorable révérend Youssouf Dembélé, éminent docteur en théologie, qui a coutume de traiter avec éloquence le thème « Pardon, Réconciliation, Paix » dans des conférences, à se mettre à la hauteur de leur vocation de missionnaires de la concorde au lieu de cultiver les germes de la haine », peut-on lire dans leur communiqué de presse.

Approchés par nos soins, les membres de l’Eglise n’ont pas souhaité se prononcer sur le litige arguant que l’affaire est devant le tribunal. “Des médias ont déjà donné leurs avis sur la question sans nous consulter. On n’en dit plus rien jusqu’au verdict de la justice”, nous ont-ils répondu.

Alassane Cissouma

Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.