Dénigrement et insultes sur Youtube et Facebook : L’éducation en cause

Tenir des propos injurieux sur Facebook ou sur n’importe quel réseau social relève d’une mauvaise éducation. Selon les bloggeurs Fatouma Harber et Abdoulaye Kéné Guindo, les auteurs risquent d’être arrêtés et condamnés pour propos injurieux, calomnieux ou même atteinte à la vie privée.

 Au Mali, un phénomène prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux : des vidéos sont constamment relayées sur Facebook dans lesquels des individus s’érigeant en « guides » ou « bons citoyens, donneurs de leçons» insultent des hommes politiques (de la majorité comme de l’opposition), des acteurs de la société civile et même des leaders religieux. Le constat est amer. Aucune couche n’est épargnée.

Fatouma Harber et Abdoulaye Kéné Guindo, activistes et blogueurs, dénoncent le manque de communication sur le phénomène et la mauvaise éducation des auteurs de ces vidéos.

 

Selon Fatouma Harber, connu sous le nom de Tunbutu Woye (femme de Tombouctou en langue songhaï), les auteurs de ces vidéos ignorent certainement qu’ils peuvent être poursuivis et se faire arrêter pour de propos injurieux, calomnieux ou atteinte à la vie privée.

Elle ne reproche rien à Facebook, car dit-elle, « cette application n’est pas responsable des insultes publiées par ces individus ». Elle pense que l’Etat ne dispose pas d’autre méthode que la sensibilisation sur la manière la plus idoine d’utiliser les réseaux sociaux. « Le bon citoyen a d’autres tâches à accomplir que d’insulter d’autres personnes dans des vidéos », explique-t-elle.

Abondant dans le même sens, Abdoulaye Kéné Guindo, président de la Communauté des bloggeurs du Mali (Doniblog),  estime qu’un programme de sensibilisation et d’éducation à grande échelle devra être mis en place. En plus, dit-il, l’Etat doit penser à légiférer sur la question. « Certains pays possèdent une loi sur les médias sociaux, le Mali peut donc y songer. Cette loi pourra interdire certains propos et avoir un caractère dissuasif », indique M. Guindo.

Et de préciser: « Facebook n’a jamais appris les insultes aux gens. Ils y viennent avec leur éducation. Je dirai tout simplement qu’habitués à proférer des injures, ces personnes ont tout simplement en leur main un nouveau support qui est  Facebook ».

 

Source: Niarela.net

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *