Bamako Faute de viande, on mange des peaux

Depuis quelques temps, dans certains marchés de Bamako, des peaux fraîches de vaches, de moutons, chèvres et autres sont vendues.

Non pas à des cordonniers, mais à des ménagères pour consommation.  Le produit est traité au feu comme le poisson (fumé) ou la viande boucanée. On le gratte pour enlever les poils, puis on le met à sécher.  L’opération durerait une petite demi-heure. Ensuite, la peau est découpée en petits morceaux destinés à l’enfer de la marmite.

A défaut de ce qu’on veut manger, il faut se contenter de ce qu’on peut…manger !

Le 26 Mars

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *