Respectons les aînés , Respectons SEM Ibrahim Boubacar Keïta Ecris par Sangho Amadou

Et si le Président IBK était l’homme qu’il faut afin qu’il aurait le changement tant voulu par les Maliens.

En 2013 , il fût Conduit à la tête de la magistrature suprême du pays à la suite des événements douloureux et ce , par tous les acteurs religieux, politiques et sociétés civiles. Conseiller diplomatique il fût , ambassadeur du Mali auprès de la côte d’Ivoire , du Gabon , du Burkina Faso du Niger il fût , il a été aussi ministre des affaires étrangères, Président du parti ADEMA , premier ministre , chef de file de l’opposition, député et Président de l’Assemblée nationale.
Un vieux pleines d’expériences eu égard aux antécédents politiques qui a été longtemps à l’affût du mouvement propice pour réaliser un rêve tant voulu et tant forgé au fil des années.

Comme pour dire :« On n’obtient sans peine ce que l’on souhaite » .

Ce fut un rêve et il a été réalisé après de longues années d’observations et d’échecs .

Ce parcours ne doit -il pas être une référence pour la jeunesse Malienne afin qu’elle sache raison garder avec modestie et toute la sagesse au moment propice ?

Tous les acteurs Maliens ont joué un rôle primordial dans l’édifice nationale .

Prêts à tout moment et souvent à tout prix pour servir le pays.

Nous devons participer au débat constructif de la nation car l’homme est imparfait et aura toujours besoin du rappel. Félicitons de Passage l’opposition jusqu’au chef de file de l’opposition.

Surgit avec un parti politique puissant avec une confiance aveugle de ses anciens camarades depuis le début de l’événement , des chefs religieux , du chef de la junte militaire de 2012 .

Un grand rassembleur , il l’est ;

Un despote , il l’est ;

Un littéraire , il l’est ;

Un diplomate avec un sens d’écoute hors pair ; il l’est

Patient , il a été et il le demeure toujours au regard de tous les évènements ;

Critiqué par toutes
les classes sociales et politiques durant son premier mandant , il s’est enrôlé de beaucoup de Premier Ministre , Vieux et jeunes, des technocrates et Hommes politiques jusqu’au tigre Malien Soumeylou Boubeye Maiga , un stratège qui lui sauva l’honneur en 2018 .

Ceci étant , le tigre Malien ne tarda à mettre plein la vue partout au point de se servir d’une transhumance politique pour accroître la marge de manœuvre de son parti politique, mais A quelle fin ?

Un sujet qui fût longtemps réfléchit au sein du parti politique RPM jusqu’aux chefs religieux . Qu’est-ce qu’on lui reproche depuis ?

Soumeylou Boubeye Maiga , un autre aîné , un signe pour ceux qui veulent y voir de signes , lequel ? Celui de respecter les aînés.

Le Sage Amadou hampate bah nous apprend que :« En Afrique , quand un vieillard meurt , c’est une bibliothèque qui brûle »

Et quand un jeune meurt en Afrique ?

Tâchons d’y penser !

Ancien Président des étudiants et
Stagiaires Maliens en Algérie et
Président du mouvement pour l’épanouissement
D’une jeunesse active et consciente

Sangho Amadou

Source: Page Facebook le Figaro du Mali
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *