Le djihadisme, ou l’art de l’hypocrisie !

Si on en croit les préceptes religieux rigoristes prêchés par Al-Qaïda au Maghreb Islamique, la drogue est une substance haram, au même titre que l’alcool. En faire le commerce serait donc immoral, en particulier pour ceux qui aiment à interpréter les textes religieux en leur donnant le sens le plus strict et violent qui soit.

editorial logo edito

Mais ce qu’il y a de bien avec les interprétations, c’est qu’on peut toujours les détourner et omettre les passages du Coran qui ne nous arrangent pas. Et les groupes terroristes sont passés maître dans l’art de contourner la Charia. Ainsi, le trafic de cocaïne est une des premières sources de financement du terrorisme. Les djihadistes, se jouant de la foi et de Dieu pour de l’argent, sont de beaux hypocrites !

Malheureusement, les trafics sont aussi une source d’argent facile pour la population locale, dans une économie mise à mal part les conflits qui enflamment le Mali depuis plusieurs années. Et c’est sûrement pour cette raison que le gouvernement malien et la communauté internationale, bien que luttant contre les trafics en tout genre, n’ont jamais concentré leurs forces de frappe contre les trafiquants jusqu’à présent.

Toutefois, ce temps semble révolu puisque la communauté internationale semble bien décidée à frapper les terroristes au cœur en coupant net leur principale source de financement !

En effet, les des soldats et des blindés appuyés par des hélicoptères se rassemblent dans le Nord du pays, afin de pouvoir aller frapper directement, et surtout rapidement les convois de drogues en provenance de l’Amérique Latine et qui transitent par le Sahel. Le Nord-Ouest du Mali, zone désertique où les forces de sécurité sont absentes, est un paradis pour les trafiquants qui souhaitent faire passer n’importe quelle marchandise illégale.

C’est donc de cette région s’étalant de l’Ouest de Tessalit à la frontière mauritanienne, que Barkhane et ses partenaires semblent avoir fait leur nouveau cheval de bataille. L’objectif ? La saisie de toute drogue ou marchandise de contrebande, ainsi que l’arrestation des trafiquants et djihadistes impliqués dans les trafics avant que les convois n’emprunte la route d’In Khalil. Le monde entier semble conscient de la taille de la mission, et mobilise actuellement ses forces en conséquence. Les narco-djihadistes d’AQMI et du Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin n’ont qu’à bien se tenir !

Ousman Kouaré

@kouare

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *