Kidal, la vomie

Dans la nuit du 04 au 05 août, les armes ont une fois de plus crépité à Kidal. Selon les informations recueillies sur place, des hommes armés non identifiés en voiture ont ouvert le feu sur un autre véhicule, qui avait à son bord trois personnes qui ont toutes été tuées. De la part des internautes, aucune compassion face à ce crime odieux ; au contre, beaucoup de ressentiment, preuve que les plaies ouvertes par les différents massacres, viols reprochés aux ex-rebelles ne sont pas encore cautérisées.
Votre Facebookan du jour !

Le chat :
Seulement trois? Allez un peu plus d’effort, chers assassins. AGUELHOCK: Environ 150 civils et militaires égorgés ou tués d’une balle dans la nuque, pieds et poings liés; Kidal : 6 de nos administrateurs civils et un nombre incalculable de militaires exécutés; Gao: des centaines de femmes et de filles, toutes choisies parmi les sédentaires noirs résidants (aucune femme touareg ou arabes victime) violées, souvent en groupe par les officiers du MNLA qui narguent tous les jours leurs victimes.

Miguel :
Les assassinats ciblés, marque déposée de la mafia de Kidal. La terreur pour régner. Voilà le lot quotidien des populations du Nord à la botte de la mafia de Kidal. Les pauvres populations sont obligées de baisser la tête et applaudir. En voulant «l’indépendance», cette mafia s’est alliée avec le DIABLE. Ce mode de la CMA est connu. Comme ce sont des assassins, ils ne savent pas ce qu’est la négociation. Ceux qui élèvent la voix contre leur exaction, contre l’idée chimérique d’un État imaginaire, sont purement et simplement liquidés, faisant croire à du terrorisme.
C’est entre eux là-bas. CMA a tué CMA. De toutes les façons, une forteresse gardée par les Français et les bandits du MLN ne saurait être poreuse au point que des assassinats se commettent et que les auteurs s’évanouissent dans la nature.

Mr SIDIBE :
On ne dit pas que la mort est bien, mais pour ces bandits de Kidal c’est très bien fait. C’est eux qui ont tué nos militaires à Kidal à Aguelhok. Que Dieu les accueille dans son enfer.

Abdoulaye Doumbia :
Ce fait me rappelle GERARD de VILLIERS « Terreur à San Salvador» ; aujourd’hui Terreur à Kidal. Les sans foi et sans dignité qui ont égorgé nos frères se feront exterminer tôt ou tard. Les morts seront vengés sans doute. Que le Tout Puissant fasse descendre sur eux un déluge de feu.
Le pacifique :
C’est regrettable, déplorable ce qui se passe chez nous. Nous sommes complètement perdus. Des morts, toujours des morts. Qui doit-on accuser ? On doit se poser cette question, mais la réponse est simple; nous sommes à la base de tout. Ils (les rebelles les djihadistes) ont pris les armes soit sous le couvert de la religion, soit sous le couvert de l’indépendance. Ils sont arrivés à tromper presque la majorité de la population. Maintenant, la même population commence à comprendre leur politique. C’est pour cela que cette guerre fratricide commence entre eux. La seule solution pour nous et pour eux est de revenir en arrière pour déposer les armes et faire confiance à l’armée nationale. Il y a-t-il des groupes armés en France ou dans un Pays dit civilisé? Je crois que non. Le retour à la case départ est la seule et unique solution. Que Dieu nous aide !

Ali DIAPRA :
La CMA et son MNLA et tous les autres ont pactisé avec les diables de AQMI, Ançardine et autres. Ils en paieront le prix pour la gloire du Mali. Inch Allah !

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *