Intox et désintox: le foutage de gueule

Approuvé par un PARENA d’une duplicité odieuse, l’Accord de gouvernance politique signé le 2 mai dernier n’est rien moins qu’un gâteau national destinés à calmer les crampes d’estomac des champions olympiques de l’agitation. Entre ‘’autisme du régime’’ et instinct grégaire d’un Bélier sevré de pâturages luxuriants, le foutage de gueule est indéniable.

Mais, face à l’INTOX de destruction massive, nous vous proposons la DESINTOX de construction massive. Lisez les croustillantes PEPITES de la semaine.

La scélératesse

INTOX

Lors du Débat politique, de jeudi dernier, de la Radio Kledu qui avait pour thèmes : ‘’Dialogue inclusif, situation sécuritaire et les questions d’actualités’’ Elhadj TANDINA du Parti PARENA a déclaré : « (d’abord), le PARENA n’a pas signé en tant que PARENA ; c’est le FSD qui a signé ».

DESINTOX

Les arguments spécieux à l’emporte-pièce ne prospéreront pas cette fois-ci. C’était connu de tous : l’obsession névrotique du Bélier d’être convié à la table du banquet national a déclenché un acharnement d’une rare violence sur le régime avec un Bélier en chef qui est allé jusqu’à dénier à Ibrahim Boubacar KEITA son titre de Président et dont il porte aujourd’hui la voix à travers le monde. Eskey !

Mettons les choses à l’endroit. La scélératesse n’a jamais valu à un Parti politique malien la guillotine. Le Bélier blanc ne sera pas sacrifié à la Tabaski (dans quelques jours) pour avoir porté un coup de Jarnac contre ses copains du FSD qui sont restés droit dans leurs bottes, continuant à cauchemarder un régime d’une fébrilité déconcertante.

Grésel Christian a raison quand il dit : ‘’l’Homme politique est devenu un si habile manipulateur qu’il se rapproche de l’illusionniste’’. Le Bélier blanc a signé pour les impératifs dictés par sa panse. Des millions de Maliens ont vu, lu, et entendu. Un apprenti sorcier voudrait quand même nous faire gober ses salades. Sinon, pourquoi alors Soumi champion ne se reconnait-il pas dans cet Accord ? Pourquoi le Barbu national l’a-t-il rejeté ?

Entre-nous, comme dirait Guy BEDOS, face à la presse : ‘’ce n’est pas crachant dans le miroir qu’on guérit de l’eczéma’’. Il faut boire cette tasse de la perfidie jusqu’à la lie.

La nigauderie

INTOX

« Le jour du paraphe du document, le PARENA ne savait pas qu’il intégrerait le Gouvernement ».

DESINTOX

C’est le bal masqué quoi ! ‘’Aujourd’hui, je fais ce qui me plaît (me plaît). Devinez, devinez, devinez qui je suis. Derrière mon loup, je fais ce qui me plaît, me plaît Aujourd’hui, (aujourd’hui), tout est permis, tout est permis (…)’’. Non, même masqué, le Bélier est reconnaissable à travers ses cornes dans les travées de Koulouba et de la Primature, dans l’obscurité de la bigoterie. La nuit tous les chats sont gris, sauf qu’un Bélier n’est pas un chat. Des choses, beaucoup de choses se sont passées loin des regards indiscrets qui ont valu au Bélier de bêler à nouveau dans une équipe gouvernementale. Point besoin d’accabler le jeune mâle qui est loin du Saint des Saints où tous les retournements de veste, les reniements sont permis. On dit fort opportunément que ‘’la politique est le cheminement entre les grands principes et les petits arrangements’’. Tous les grands prêtres qui ont un visa pour le Saint des Saints savaient que le PARENA intégrerait le Gouvernement.

Le blasphème

INTOX

Si ce n’était pas pour les problèmes du pays, aujourd’hui, l’Opposition et IBK ne se retrouveraient pas pour parler de question nationale. « Il va faire son Gouvernement sans nous et nous nous restons dans notre critique républicaine d’opposition ».

DESINTOX

Mais, le petit mâle ne croit pas un mot de ce qu’il débite-là, parce que les dogmes et la doctrine du Bélier blanc s’en iraient à vau-l’eau. L’impéritie et l’imprudence mériteraient la mort sans extrême onction, tant il met en péril par ses réflexions lunaires les intérêts stratégiques des chefs Béliers qui recommencent à brouter à pleines dents. Voici un mâle qui ignore superbement que quand on est membre de ce Gouvernement de large ouverture, on plie soigneusement ‘’les critiques républicaines d’opposition’’ et on s’assied là-dessus ; on ravale tout ce qui a pu exister de conviction politique contraire à la volonté du prince. Parce qu’on a vendu son âme au diable. Le Bélier en chef a passé plus de 5 ans à pourfendre l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger. Pourtant, sa mise en œuvre figure parmi les missions prioritaires dans le Gouvernement au sein duquel le Bélier en chef arrive en 7e position sur 38 ministres, ministre délégué, secrétaires d’État. Voici ce que dit le communiqué du Conseil des ministres du 8 mai 2019 : ‘’le Président de la République a invité le Premier ministre et les membres du Gouvernement à tout mettre en œuvre pour améliorer l’action gouvernementale afin notamment : de poursuivre les efforts dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger’’.

Ce mâle, qui est qualifié pour la palme d’or de la gaffe, ignore royalement que s’opposer dans le Gouvernement étant membre de l’Opposition est interdit par l’article 6 de la LOI N°2015-007/ DU 4 MARS 2015 PORTANT STATUT DE L’OPPOSITION POLITIQUE qui stipule : ‘’tout parti politique appartenant à l’Opposition politique peut soutenir l’action gouvernementale ou participer au gouvernement. Dans ce cas, il perd d’office sa qualité de parti politique de l’Opposition politique et fait une déclaration publique’’.

Pire, le jeune mâle est coupable de blasphèmes en s’accrochant à ses ‘’critiques républicaines d’opposition’’. Parce que le ‘’PARENA a toujours été un Parti de gestion gouvernementale, un Parti de gestion du pouvoir’’ qui ne bêle que lorsque la panse est vide. Mais, PPR aurait dû lui mettre cela dans la caboche. Il aurait aussi pu lui dire que la stratégie du Parti, depuis 2013, est plus d’instrumentaliser que de porter le combat du peuple meurtri, déçu, et trahi… Voilà tout.

Info Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *