Honte aux pseudo-démocrates

Samedi dernier, la ville de Ségou a montré au reste du monde le vrai visage de certains hommes politiques qui utilisent à leur solde des jeunes. Ces enfants transformés en des nécessiteux bondissent mal gré sur des miettes, comme un os jeté à un chien  par son maitre,  pour enfin commettre des actes irréparables et regrettables durant toute leur vie.  C’est le cas qui est arrivé à Ségou. Des individus malintentionnés sur des motos ont tenté de porter un coup d’échec au meeting de Ras Bath. Ils ont été mis en déroute. Face à une foule déterminée, ils ont pris la poudre d’escampette abandonnant des motos qui ont été brulées. Un parmi eux a été rattrapé par la foule, il a été tabassé puis transporté aux urgences. Ce dernier a fait des révélations sur l’identité des hommes qui les ont mis en mission.

Pauvre jeunesse malienne ! Ces enfants qui avaient un pistolet, qui a servi de faire un tir de sommation sur le lieu du meeting afin de créer la panique, et des bâtons traduisent le visage d’une jeunesse pitoyable. Cette jeunesse a été envoutée par les politiques qui volent des milliards du denier public pour ensuite corrompre la population. Ce que des citoyens oublient, cet argent, c’est leurs impôts et taxes.

L’effet annonceur de cet acte barbare circulait sur les réseaux sociaux trois jours avant la présence de Ras Bath sur le sol de Ségou. Le fait que cela s’est traduit avec les noms de certains politiques comme instigateurs est un indicateur du comportement dangereux de certains hommes du régime qui sont dans la posture de sauver les meubles.

Ce qu’ils ignorent, la ville de Ségou n’est la propriété de personne. Elle appartient à tous les fils du Mali et la liberté de manifestation est un droit en démocratie. Le CDR a respecté la procédure qu’il faut en de pareille circonstance et le maire de Ségou lui a octroyé une autorisation.

Alors pourquoi vouloir passer par la violence pour empêcher un acte légal ?

Le CDR est considéré depuis belle lurette aux yeux du régime comme un ennemi à abattre à tout prix pour la simple raison qu’il étale les déboires des hauts responsables qui s’estiment intouchables. Toutes les tentatives pacifiques pour détruire le mouvement ont échoué. Les voilà procéder par la violence tout en faisant semblant d’ignorer que nul n’a le monopole de la violence.

Les faux démocrates, des peaux noires aux masques blancs, doivent comprendre que le temps de la dictature est révolu. La démocratie confère des droit et devoirs à tout un chacun. Qu’ils utilisent l’argumentaire pour se défendre ou s’ils pensent que le CDR trouble l’ordre de passer par la justice.

Comme ils sont aux abois, ils veulent créer le désordre et profiter. Pousser l’autre camp à l’irréparable, cela n’arrivera jamais. Le CDR a compris et ne tombera certainement pas dans le piège des apatrides. La mission Républicaine continuera. Personne ne peut faire échec à la vérité.

Boubacar Yalkoué

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *