En un mot : Qui a donc saboté l’initiative de Mahmoud Dicko ?

Quelques semaines après la révélation des contacts entre le chef d’Ançar Eddine, Iyad Ag Ghaly, et Mahmoud Dicko, le président du Haut conseil islamique s’explique sur ce dossier qui suscite encore une vive réaction dans le pays.

dramane-aliou-kone-dak-journaliste-presse

Dans une interview accordée à Renouveau TV à diffuser ce samedi à midi, l’imam persiste et signe : “La lettre d’Iyad annonçant un cessez de feu est bien une réalité”, mais “celui qui était mon intermédiaire (Cheick Aoussa) a été tué dans une explosion à Kidal” apportant ainsi de l’eau au moulin des responsables de le Coordination des mouvements de l’Azawad qui avaient parlé à l’occasion d’une attaque ciblée.

En tout cas, l’imam, conscient de certaines manœuvres contre son initiative traduite par la divulgation de la fameuse correspondance dans la presse et d’autres actes de sabotage qu’il révélera en temps opportun, continuera néanmoins ses initiatives et croit toujours qu’il est possible et indispensable pour la paix de discuter avec les jihadistes maliens. Une lecture de plus en plus partagée par les Maliens de plus en plus conscients des limites des soutiens étrangers.

DAK

Source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *