En un mot : Petit Guimba face à la “justice aveugle”

Avec la justice “aveugle”, la présomption d’innocence n’a apparemment plus droit de cité dans notre pays. Et ce jour 6 octobre, au Tribunal de grande instance de la Commune V, le comédien Youssouf Kéita dit Petit Guimba risque de l’apprendre à ses dépens puisqu’il a été décidé depuis la semaine dernière de le condamner aux travaux d’intérêt général, une peine absente dans le code pénal malien, selon ses avocats.

comedien-petit-guimba-youssouf-keita

Mais, en haut lieu, on se moque éperdument de cela comme on a fermé les yeux sur les coups et blessures volontaires exercés sur la personne du comédien par ses adversaires. Ceux-ci ont d’ailleurs poussé l’outrecuidance jusqu’à remercier le ministre de la Justice dans une vidéo de l’agression du comédien. La faute du comédien reste impardonnable tout comme est inadmissible la partialité des autorités judicaires dans  toute cette procédure.

Comme dans le cas de Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, le garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Me Mamadou Ismaël Konaté, une fois de plus s’illustre très mal dans des procédures judiciaires.

DAK

Source : l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *