En un mot : Le PM tacle la majorité présidentielle

Le nouveau projet de loi électorale risque de ne plus prospérer. C’est en tous cas l’avis du Premier ministre à qui le chef de file de l’opposition a adressé une lettre demandant le retrait pur et simple du texte controversé, vu comme une manœuvre du pouvoir visant à écarter plusieurs candidats potentiels à la présidentielle de 2018.

modibo keita premier ministre chef gouvernement rencontre visite conference boulkassoum haidara rpm parti majorite presidentielle

Selon des confrères, le chef de gouvernement aurait donné des instructions dans ce sens. Toutefois, ce revirement n’est pas du goût de la majorité, précisément du parti présidentiel. Le Rassemblement pour le Mali (RPM) estime que cela va entraîner un énième report des municipales projetées pour novembre prochain.

Le parti d’IBK soutient en privé que plus le temps passe plus ses listes auraient dû mal à faire des résultats à cause de la déception des populations par la gouvernance. D’ores et déjà, le projet de loi a déjà causé des fissures dans la famille présidentielle dont des ténors comme Moussa Mara et d’autres commencent à prendre leur distance en attendant.

DAK

Source: l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *