En un mot: L’Adéma face à elle-même

Dans l’ex-parti au pouvoir, la bataille pour la présidentielle de 2018 est annoncée rude. Un comité directeur sur la candidature est prévu alors que le parti est divisé à ce sujet.

dramane dembele adema pasj

Partisans d’une candidature interne et ceux d’un soutien en faveur d’IBK observent depuis quelques mois la veillée d’armes avant la grande confrontation. D’un autre côté, on évoque avec insistance le nom Dioncounda Traoré, même sans l’investiture du parti de l’Abeille, comme remplaçant d’IBK au cas où celui-ci ne voudrait plus rempiler.

Bref, à moins d’un an de l’élection, on constate que l’Adéma/PASJ n’affiche pas la sérénité qu’il faut en pareille circonstance dans la mesure où un autre de ses pontes, en la personne de Kalfa Sanogo, maire de Sikasso et ancien PDG de la Compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT), est sollicité par un mouvement indépendant pour porter ses couleurs.

Encore une fois donc le cœur l’Adéma/PASJ va balancer entre IBK, Dioncounda Traoré, Kalfa Sanogo et consorts. D’où le risque d’un vivier électoral éparpillé dès le départ.

DAK

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *