En un mot : la théorie du complot

Les cibles et leurs sbires ont décidé de sortir la grosse artillerie pour abattre le ministre de la Justice. Parce qu’ils souhaitent ardemment amener le président de la République à faire partir Malick Coulibaly, on a commencé à construire une théorie du complot.

 

Les uns insinuant derrière la nouvelle dynamique de lutte contre la corruption, un plan savamment orchestré pour emprisonner les présumés soutiens du président de la République pour ensuite finalement l’abattre, les autres évoquant une vengeance du capitaine Amadou Haya Sanogo, supposé victime de trahison.

Depuis lors, on évoque le compagnonnage de Malick avec la junte de mars 2012 et son amitié avec le général Moussa Sinko Coulibaly, le plus virulent des pourfendeurs du pouvoir. Des émissaires sont même dépêchés auprès du chef de l’Etat, qui a toujours refusé de croire à la théorie du complot pour ne pas tomber dans le piège.

Il reste que les adversaires de Malick ne baissent pas les bras et sont prêts à toutes sortes de manœuvres contre la restauration de la crédibilité et du blason de notre pays auprès des partenaires techniques et financiers. Mais attendons de voir !

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *