EN UN MOT: La révolte des enfants

Bamako a été réveillé hier par une manifestation presque spontanée des écoliers et certains de leurs parents, notamment des quartiers de Torokorobougou, du Quartier-Mali et autres. Ils ont d’abord bloqué le 2e Pont et ensuite l’accès à la Cité administrative, pour exiger, disent-ils, la reprise des cours dans les écoles publiques paralysées depuis plusieurs semaines par des grèves d’enseignants.

 

Les jeunes manifestants ont réussi leur coup pour être parvenus à bloquer la circulation au centre-ville et l’accès des différents ponts. Ils menacent de remettre si leur doléance n’est pas satisfaisante. Reste à  savoir si le gouvernement et les syndicats enseignants vont entendre le cri de cœur des enfants et se mettre d’accord.

Pour l’heure en tout cas, les deux parties campent sur leur position et se rejettent la responsabilité du blocage. Une chose est sûre : cette sortie inattendue des élèves incline à penser que les enfants maliens n’entendent plus être les spectateurs résignés d’empoignades qui brisent leur avenir. A bon entendeur salut !

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *