EN UN MOT: Journée décisive

Annoncée pour se tenir ce vendredi, la marche initiée par l’imam Mahmoud Dicko avec la bénédiction du Chérif de Nioro, est maintenue malgré son interdiction par le gouverneur du district. “Nous n’avons besoin de l’autorisation de personne pour notre manifestation”, a lancé Mahmoud Dicko sur les antennes d’une radio de la place. Des propos qui sonnent comme un défi à l’autorité de l’Etat et traduit en même temps le bras de fer entre le pouvoir et le président du Haut conseil islamique du Mali.

La marche bénéficie également de la caution de Bouyé Haïdara qui, depuis son fief de Nioro du Sahel, a invité ses disciples à grossir les rangs des marcheurs. Au regard de l’atmosphère qui prévaut et les commentaires qui entourent la marche, l’on sent aisément la détermination des organisateurs à aller jusqu’au bout.

Vont-ils avoir gain de cause ? Si pour une des exigences qui est la gestion de la crise du Centre, le soutien de bon nombre des Maliens est garantie, il n’est pas certain que la demande de départ du Premier ministre soit satisfaite.

La marche sera-t-elle réprimée ? C’est toute la crainte des Bamakois. Et au cas où la manifestation arrivait à se tenir, quelle serait le mot d’ordre ? Le départ du Premier ministre ou même celui du président IBK ? En tout cas, la journée d’aujourd’hui sera décisive !

DAK

L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *