En un mot : IBK ne compte pas sur son parti

Le parti présidentiel continue d’avaler les couleuvres. Ce n’est pas l’approche de la présidentielle qui va changer la donne pour Bocari Tréta et ses camarades sur qui le président de la République ne compte pas beaucoup pour sa réélection.

A en croire nos confrères le Témoin, « les députés du parti majoritaire ont sollicité et obtenu, la semaine dernière, un entretien direct avec le président de la République sortant, candidat putatif à sa propre succession comme tout chef d’Etat désireux de poursuivre son œuvre.

La rencontre, selon nos sources, a consisté à faire part à IBK de leur intention de faire porter sa candidature par le Groupe parlementaire Rpm en vue de mettre un terme aux supputations quant à un éventuel désistement de l’unique porte-étendard plausible du parti majoritaire…IBK a clairement signifié à ses interlocuteurs les limites de leurs bienveillantes initiatives en indiquant qu’ils peuvent tout au plus solliciter qu’il soit candidat. Et de renchérir, à en croire, en ajoutant que même en cas candidature il ne briguera pas la magistrature suprême comme porte-drapeau du RPM ». Un  nouveau cinglant désaveu surtout pour le président du RPM, Tréta, qui comptait investir IBK d’ici la fin de ce mois de mars et qui risque de ne jouer que  les seconds rôles comme 2013.

DAK

Source: L’indicateur du Rénouveau-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *