En un mot : Guerre confessionnelle

C’est une guerre des ondes que se livrent des leaders de confessions religieuses musulmanes par personnes interposées. Depuis quelques jours, sur les radios Niéta et FR3, radicaux et modérés se livrent à un spectacle digne d’un clash à l’américaine.

marche manifestation protestation foule anti contre charlie liberté expression ousmane madani cherif haidara mahmoud dicko

Si à la Radio Niéta, les radicaux, proches de l’imam Mahmoud Dicko, se fondent sur des déclarations osées, sur FR3, les partisans du guide d’Ansardine, Ousmane Madani Haïdara apportent une réplique cinglante. Des deux côtés, les commentaires tendent à une veillée d’armes avant la grande confrontation entre dignitaires religieux.

Dans cette escalade verbale, tous les coups semblent permis et chaque camp mise sur l’aura de son leader pour accuser l’autre de tous les péchés d’Israël. Une situation qui rappelle bien les mises en garde en son temps de l’ex-procureur général Daniel Téssougué à propos des prêches du prédicateur radical Hamadou Kouffa. Hélas !

DAK

 

source :l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *