En un mot : déserteurs recyclés

L’armée nationale reconstituée souhaitée par l’Accord pour la paix et la réconciliation est en phase de se réaliser. Du moins si l’on se fie au retour de ses anciens déserteurs dans les rangs. Désormais, ces ex-membres des FAMa vont les réintégrer.

Est-ce la fin de la rébellion ? Quelles ont été les conditions pour ce retour ? Nous sommes en mesure de confirmer qu’ils auront droit à leur grade et ancienneté d’avant la rébellion. Mieux, à partir du mois de janvier, ces militaires bénéficieront de leur prise en charge. Mais un grand mystère demeure sur les autres avantages. Est-ce que leurs arriérés de salaire seront-t-ils versés ?

Si cela devrait se faire, l’incidence financière sera grande, puisque dans les rangs de revenants, on compte des officiers, sous-officiers et autres militaires du rang ayant déserté l’armée malienne depuis sept ans. Dans ce retour et dans la logique de l’armée nationale reconstituée, il est clair que pour regagner les rangs des FAMa, les anciens déserteurs passeront par des formations de recyclage.

Le dilemme reste aussi qu’il était attendu un millier d’éléments mais ils étaient seulement 420 à répondre à l’appel. Comment gérer le reste de l’effectif ? C’est une autre équation à résoudre avant la fin du processus.

DAK

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *