En un mot : Des arrestations qui font polémique

Dramane Aliou Koné journaliste president maison presse journalLancée il y a deux semaines pour 3 mois, l’offensive des forces armées et de sécurité dans la région de Mopti continue à produire des résultats. En plus d’avoir déjà tué une dizaine de présumés terroristes, la grande battue des hommes en treillis a abouti à l’arrestation de plusieurs jihadistes dont la dernière en date a eu lieu le mardi avec la mise aux arrêts de 4 présumés terroristes  présentés comme des fournisseurs de la logistique, notamment de motos aux combattants se réclamant du prédicateur radical Hamadoun Kouffa dont le Mouvement de libération de Macina a fait plus de 30 morts depuis le début l’année.

Seulement voilà : l’initiative salutaire de l’armée est en passe d’être ternie par les allégations d’arrestations arbitraires. Ainsi, selon un élu de la zone, relayé par Studio Tamani, “l’armée a procédé à des arrestations qui risquent de mettre en cause la collaboration de la population”. Une accusation battue en brèche par des responsables militaires qui dénoncent plutôt la complicité de certains habitants qui jouent un double jeu et compliquent la traque des terroristes. En tout cas, dans certaines localités, on ne sait plus qui est terroriste et qui ne l’est pas. D’où la complicité et la dangerosité du combat.

DAK

source :  L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *