Edito : Un credo partagé

Chers amis lecteurs, vous tenez entre vos mains, la toute première parution d’un nouveau-né de la presse malienne. Il s’agit du journal ‘’Le Témoin’, hebdomadaire d’informations générales et d’expression plurielle des idées et courants de pensée.

quotidiens journaux mali presse ecrite

Le choix de ce titre n’est pas fortuit. Il est notamment motivé par le serment que nous prenons de rester conformes aux connotations ainsi qu’à toute la symbolique liée au concept.

 

En clair, la vérité, l’exactitude, l’objectivité, l’impartialité et la précision, dans le traitement comme dans le véhicule de l’information seront de mise dans notre démarche et guiderons nos pas tout le long du contrat qui va nous lier.

 

Nous sommes par ailleurs conscients de notre en­trée dans un créneau déjà si massivement investi, mais nous ne sommes guère convaincus -face aux question­nements qui assaillent notre société – que la libéralisa­tion à outrance du secteur ait atteint les proportions d’un terrain conquis au point de ne laisser nulle place à de nouvelles explorations, à des initiatives et presta­tions plus originales.

 

En définitive, ‘’Le Témoin” ose ambitionner de combler tant de vide, de figurer parmi les titres qui comptent et font la fierté des concitoyens, en répon­dant à toutes ou partie des nombreuses attentes du pu­blic en termes d’information, de formation et de divertissement.

 

Pour ce faire, nous tireront le meilleur parti du droit du public à l’information, mais feront de la li­berté de d’expression un usage tel qu’une place prépon­dérante sera faite à la pluralité d’opinions et pensées, à l’acceptation de la différence, au respect de la confra­ternité, etc., tout en étant guidés par la responsabilité sociale exigible d’une profession comme la nôtre. Car, ‘’Témoins” de tribulations récentes – où les médias ma­liens ont joué une partition peu enviable- nous nous imposerons d’engager l’exercice du métier dans une voie nouvelle : bannir tout comportement et toute at­titude susceptibles d’exposer notre patrie au risque de disparition qu’elle a naguère frôlé.

 

Avec ce credo partagé, nous pouvons espérer que ce N° 001 marque le début d’un bail à durée indéterminé avec le public. Nous nous contentons pour l’heure de cette modeste périodicité et d’une pagination tout aussi symbolique. Mais, pour sûr, nos ambitions seront revues à la hausse, grâce à l’intérêt massif et la collabo­ration que nous allons mériter par la différence de qua­lité. Ensemble, souhaitons bon vent au journal «Le Témoin» et bonne lecture.

 

Avec près de la majorité absolue des sièges parlementaires, soit 66 députés, dans son escarcelle, il n’est point étonnant que le pré­sident de l’institution parlementaire sorte des rangs du Rpm. Ce qui était surprenant, en revanche, c’est que le perchoir échappe au candidat annoncé sous tous les toits comme la préférence du pré­sident de la République. Ce retournement spectaculaire de sché- mas, au profit d’un proche de la famille présidentielle, apparemment contre le gré du chef de l’Etat, met du coup au grand jour le grand malaise qui caractérise, depuis un certain temps, les rapports entre IBK et sa famille politique.          

 

La Rédaction

SOURCE: Le Témoin
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *