De quoi je me mêle / Tonton Ibk, je veux mes omelettes

Il était, voici quelques semaines, le fiston, d’avoir pu mobiliser tout ce que le pays comptait de vrais charlatans et de faux marabouts pour envoûter le remanieur en chef. Et ce pour pouvoir écouler le maximum de pintades avant le fatidique remaniement que rendait envisageable la mise en place du nouveau parlement.

adam thiam journaliste Républicain mali

Eh bien à la date d’aujourd’hui le petit n’a plus rien en stock et il enrage de ne plus avoir d’omelettes pour son petit-dej. En raison de la sévère pénurie d’œufs de poule et de pintade sur le marché. Ces œufs, vous l’avez remarqué, sortent la nuit pour s’écraser tout seuls sur le bitume. Artère préférée de ce génocide authentique : la rue entre l’ambassade de France et l’hôtel de l’Amitié.

Pour peu, on  penserait que c’est les têtes de Bert Koenders et Gilles Huberson. Mais les initiés savent : ceux qui veulent rester au gouvernement cassent des œufs, ceux qui veulent y entrer et qui sont infiniment plus nombreux en cassent aussi. Résultat : pas de reproduction et douloureuse expérimentation dans les poêles du dilemme de la poule et de l’œuf.

En plus, le dénouement n’est pas forcément pour demain car apparemment l’autre jour, le Boss aurait dit à ses ministres de vaquer à leurs occupations sans se soucier de « remaniement dont il n’avait parlé à personne ». En dépit du courroux du fiston qui se morfond pour son « sur le plat ». Tant pis pour lui ! Il n’avait qu’à se mêler de ce qui le regarde.

Adam Thiam

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *