Billet : Réchauffons-nous !

C’est vrai que l’industrialisation en Europe et dans les pays émergents (Chine, Inde, Russie, Brésil, Afrique du Sud) explique pour beaucoup le réchauffement climatique, mais il faut à l’honnêteté de dire que cette tendance capitaliste n’est pas la responsable de la coupe abusive de bois au Mali.

logo editorial

L’arbre donne la fraîcheur, il favorise une bonne pluviométrie, il bloque la poussière, il nourrit et soigne. Mais de tout cela, les Maliens se moquent aujourd’hui comme s’ils étaient poussés au suicide collectif par une force invisible. On coupe tout, partout. Et il n’y a plus de replantation. Tant pis pour l’idée que « celui qui a planté un arbre n’a pas vécu inutile » !

L’Occident n’est pas la cause des désastres écologiques dus à la déforestation. Ici, celle-ci découle de notre boulimie de terres habitables et vendables à prix d’or. L’Occident n’a pas créé l’ACI pour lui instruire de saccager les forêts classées d’Hamdallaye et de Sotuba, autrefois paravent contre la poussière et ventilateurs pour le Djoliba.

L’Occident n’empêche pas les autorités à trouver des énergies propres de substitution au charbon de bois. L’Occident ne peut pas dire à nos eaux et forêts de cesser de délivrer à tour de bras des permis d’exploitation des ressources restantes.

Adieu cadre de vie sain et agréable ! Inhalons gaz et poussières ! Etouffons sous la chaleur dès janvier-février, temps des grands froids par excellence il y a encore une décennie ! « C’est l’homme qui a peur, sinon y a rien ».

Bayer

 

Source: lesechos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *