À fleur de vérité : Parjure ?

 

ibrahim boubacar keita president malien ibk discours visite france charlie

Je te préviens : j’aime mieux te savoir tout sourire que de te voir pleurnicher. Sans vouloir te colporter certaines abominations te concernant, cousin adoré, certains de tes partisans sont très acerbes à ton endroit. Ils en sont à maudire leur choix, celui qui a fait de toi dépositaire du pouvoir. Ne pleure pas !

Autant en emporte le vent, dois-je dire, puisque pour moi, tes promesses étaient d’une vanité avérée. Celle d’abreuver tes compatriotes au bonheur, celle de leur restituer honneur et dignité. Mais certains y ont cru au point qu’ils s’écument de colère, à ce jour, quand ils entendent ton nom. Le réveil fut brutal ! Cousin, à cause de toi, mon beau-père n’ose plus me regarder dans les yeux. Travaillé par la honte, pour m’avoir assuré qu’avec ton avènement, nous étions au bout de nos peines. Quand bien même je lui assurais le contraire. Je te le concède, cousin, c’est un fait mineur. Mais ça l’est moins, pris à l’échelle de millions de tes partisans désabusés. Je te comprends, ce n’est pas aisé de satisfaire des millions de personnes. Même si, c’était ta promesse. Ouvrir les portes du bonheur pour tous ceux qui le souhaitent, ce n’est pas une sinécure. Surtout que la règle, pour toi, semble être : «La charité bien ordonnée commence par soi-même». C’est vrai, un bourgeois ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Tu as tout mon soutien et toute mon admiration. Quand tu auras fini, à moins d’un lustre (5 années) de ton pouvoir, de te vautrer dans le bonheur, je serai là, pour te défendre. Parce que tu auras fait ce que tu as pu, les hassidis t’ayant empêché d’aller loin. Je défends à quiconque de te traiter de parjure, parce que le plus crédule d’entre nous te savait incapable d’honorer tes promesses. Le parjure, d’après ce que j’en sais, est celui qui fait un faux serment ou viole son serment. Tu l’as fait, mais tu ne l’es pas. Non, cousin, tu n’es pas un parjure, même si certains voudraient porter plainte contre toi, pour «haute trahison». Cependant, ça doit irriguer ta réflexion. Et pour cause : avant toi, personne d’autre n’a été autant trimbalé. Même si tu détestes être trimbalé ! Issiaka SISSOKOSource: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *