TIC au Mali:I Forum sur la gouvernance d’Internet

Dans le cadre du développement de l’économie numérique, l’AMRTP a organisé un forum sur la gouvernance d’Internet au Mali. C’était, le jeudi 11 juillet 2019 à Bamako sous la présidence du ministre de l’Economie Numérique et de la Prospective Kamissa Camara .

Le Ministre de l’Economie Numérique et de la Prospective, Kamissa CAMARA dans son discours dira que les questions liées à l’utilisation de l’Internet constituent de nos jours, des enjeux majeurs pour le développement de toute la nation, les ignorer reviendrait à fermer tout simplement les portes du développement voire du développement durable. Que nous soyons opérateurs, fournisseurs d’accès et/ou prestataires de services, ou consommateurs Internet nous concerne tous, directement ou indirectement. De nos jours une partie de nos vies se joue en ligne et de ce fait il est important non seulement que les acteurs intervenant soient identifiés mais aussi que les règles qui sous-tendent soient définies et applicables à tous. Selon le Ministre l’économie Numérique , le Gouvernement du Mali, sous l’Autorité du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, a engagé des réformes profondes du secteur des Télécommunications et des TIC qui ont permis de créer un environnement et un paysage rénovés, dynamiques, compétitifs et ouverts ce par la mise en propice au développement des TIC. En un mot, Internet est devenu de de nos jours un outil indispensable qui requiert la surveillance et la maîtrise de son utilisation dans le but ultime de protection et de de bien-être des citoyens. Les fora sur la gouvernance d’Internet font suite aux directives du Sommet mondial sur la société de l’information tenu à Tunis en novembre 2005. Et cet atelier permettra à terme, d’ouvrir le chapitre malien sur la gouvernance d’Internet. La plateforme de discussions, d’harmonisation des points de vue et d’échanges d’information que vous allez créer ce jour à la fin de vos travaux, se fera pour le plus grand bénéfice du Mali que nous voulons émergent et gagnant.

Si le FGI n’a pas de pouvoir de décision, il a toutefois la latitude d’attirer l’attention des décideurs sur les politiques et stratégies bords sur les enjeux qui relèvent de leur domaine de compétence a conclue Mme Kamissa Camara Ministre de l’Economie Numérique et de la Prospective.

Napo Bocar stagiaire

Source: Le 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *