Suspension des exonérations sur les matériaux de construction produits au Mali : L’OPI s’en félicite et remercie vivement le Gouvernement

Ça y est. Le Gouvernement du Mali a enfin entendu le cri du cœur des industriels maliens. Il vient de décider de la suspension des exonérations sur les matériaux de construction produits au Mali. Cette décision tant attendue a été annoncée par Dr Choguel Kokala Maiga, porte-parole du Gouvernement et non moins ministre de la Communication et de l’Economie Numérique.

Organisation patronale industriels opiC’était au sortir d’un Conseil de cabinet tenu le jeudi 1er octobre 2015 à la Primature. Pour féliciter le Gouvernement et lui manifester toute sa reconnaissance, l’Organisation Patronale des Industriels Maliens était face à la presse, le lundi 5 octobre, à son siège à Niaréla.

La conférence était animée par Cyril Achcar, Président de l’OPI, Boubacar Badian Sangaré, Vice-président de l’OPI, Ibrahima Djibo, Administrateur de Diamond Cement Mali, Abdoulaye Diawara, de l’usine Stones et Yaya Nafo, de l’Agence Malienne de Normalisation.

A travers cette mesure, on peut dire que le Gouvernement du Mali s’est enfin engagé à soutenir la croissance économique, à travers le développement du Secteur privé. Cela, depuis la libéralisation de l’économie, dans les années 1980. Pour les conférenciers, cela a toute son importance quand on sait que les marchés attribués par l’Etat du Mali dans le domaine de la construction (marchés de grandes infrastructures, construction de routes, travaux de voiries urbaines aménagement et pavage, construction de bâtiments administratifs, etc.) ne cessent de croître depuis de nombreuses années.

Selon Cyril Achcar, «l’OPI affirme sa satisfaction et son soutien à la mesure, qui va dans le sens de la relance de l’industrialisation du pays, source de croissance et de développement».

A en croire le Président de l’OPI, bien que présentes dans la fabrication de matériaux de construction depuis une décennie, les unités industrielles de fabrique de matériaux de construction ont très peu bénéficié des marchés de l’Etat (500 milliards au titre de la commande publique dans la Loi de Finances 2016), malgré leur savoir-faire et la volonté des promoteurs de ces unités de répondre aux besoins du marché local en quantité et en qualité.

En plus de ce constat peu reluisant, Cyril Achcar a expliqué que les industriels du secteur, à l’image d’autres pans de l’industrie du pays, sont en difficulté face à l’importation massive de matériaux de construction fabriqués dans d’autres pays. Un phénomène qui va crescendo, du fait de l’utilisation frauduleuse des exonérations et de la minoration du poids de certains matériaux au cordon douanier.

Profitant de cette conférence, les responsables de l’OPI ont exhorté le Gouvernement à poursuivre ses efforts au profit du secteur. Enfin, les conférenciers ont vivement félicité, à la suite du Gouvernement, le ministère du Commerce et de l’Industrie, sans le concours duquel cette mesure n’aurait pas été prise.

Yaya Samaké

source : 22septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *