SOTELMA-MALITEL Les clients satisfaits

Avant-hier nous avons fait un micro-trottoir sur les dix nouvelles offres de Malitel et celles qui existent déjà, à travers  le centre commercial de Bamako, la majeure partie des clients touchés ignorent les nouvelles offres, et ont estimé d’attendre d’abord avant de se prononcer voire les commenter. 

malitel telecommunication reseau sotelma

Mlle Coulibaly Djénéba : commerciale dans une grande boite de la place 

« J’ignore ces offres. Je suis déconnectée de l’actualité, comme la plupart de mes collègues. Car nous travaillons très tardivement. Quelques rares fois, on peut suivre la télévision. C’est  à travers les panneaux seulement que je pourrais constater ces offres. Mais ce que je sais déjà et apprécié beaucoup, c’est la+3G ; Cette connexion est intéressante et très performante. C’est vraiment la meilleure au Mali. Si j’ai un conseil à donner aux responsables de Malitel, c’est de les supplier de doter leur kiosque de Mobicash de personnel.  Les gens viennent constamment pour retirer de l’argent.  Hélas, ils trouvent le guichet vide, pas d’agent pour les servir. C’est un constat un peu partout. Les kiosques de Malitel sont dépourvus de personnel pour payer les clients. Les 60% des kiosques Mobicash ne sont pas fonctionnels depuis le lancement, les agents manquent. Vous savez pourquoi ? Il parait qu’à Malitel, le personnel Mobicash gagne à peine la moitié du salaire de  l’autre opérateur ; 30 000F CF par mois contre 60 000 F CF  pour  le même volume de travail, 6 jours par semaine de 8h à 17h. C’est ce qui fait que les kiosques Malitel sont boudés par les jeunes diplômés sans emploi. Ils trouvent ce salaire insuffisant.  Il n’arrive à couvrir le transport et la nourriture. A longueur de journée, les gens viennent ici dans ce kiosque, placé dans un point stratégique de la capitale, pour  leur besoin, mais pas de services, faute d’agent. J’ai remarqué, que cette société a  assez de kiosque,  mais n’a  pas suffisamment d’agent. Elle a intérêt, avant de continuer à lancer des services, à recruter du personnel pour ses kiosques. Cela devrait être la priorité à Malitel ».

Mme Keïta Asta,  comptable : « Je me prononce sur ce que je connais mieux.En gros, la connexion de Malitel est la meilleure de la place. Mieux quand on communique avec Malitel  on consomme moins par rapport à l’autre opérateur. Ce qu’on ne cesse de reprocher à Malitel c’est de ne pas      nous offrir des puces  à bon marché au départ. Sinon, ils sont en train de faire une bonne chose depuis  quelques années. Espérons que cela continue. S’agissant des dix offres, il faut un peu de patience pour les analyser et commenter davantage. Quand on se verra, prochainement, on en discutera ».

Abdoulaye Kader Tandina, fonctionnaire  dans la région de Sikasso en séjour à Bamako :

« Pour le moment, je ne peux pas dire grand-chose. Avec le temps, dans les jours à venir, on appréciera, les nouvelles offres. La connexion de Malitel est très lente chez nous à Yanfolila comparativement  à l’autre opérateur. Quand, il y a promo, le réseau n’est pas performant, il est difficile de communiquer avec son correspondant. A côté de ces problèmes, le réseau Malitel a des avantages. D’abord sa performance est meilleure par rapport à l’autre. Dans un rayon de 24km, on peut communiquer et la réception est impeccable. Avec l’autre réseau ce n’est pas possible. Ce que je déplore aussi, il ne faut pas que Malitel s’engage dans la logique de l’autre opérateur. Lors de la fête de Tabaski, elle n’a pas fait de promo bonus

Mamadou Sangaré, commerçant d’articles divers : « Je n’ai pas encore essayé ces offres. J’ai vu la publicité  à la télévision.  Si c’est vrai que l’on peut avoir tout ce qu’ils disent, c’est bien et fera plaisir aux clients. Je demande à Malitel de les appliquer jusqu’au bout et correctement sans problème. Parmi les publicités qui passent, ce que je n’aime pas du tout, là où les jeunes se jettent  à terre. Là de grâce, évitez de telle image !

El Mahamane Dick : boutiquier : « Nous vendeurs, nous ignorons ces innovations pour le moment. On voit la publicité  à la télé,  On souhaite que ça ne soit pas des propagandes pour écouler les produits.  La concurrence est  à la porte et la rivalité entre les opérateurs de téléphonie profitent à nous Maliens. Tout ce qu’on connait c’est que le crédit Malitel dure  longtemps ne file pas vite par rapport à l’autre crédit, quand on communique. J’entends les enfants dire que la connexion est bonne ».

Balla Sacko,  jeune diplôme sans emploi : « Je crois que les dix offres sont presque similaires aux services  existants de l’autre opérateur. J’ai l’impression que Malitel ne fait que revenir sur ce que l’autre propose à ses clients. L’innovation, on  ne le voit pas pour le moment. Dans les jours  à venir, il se peut,  on aura le temps d’apprécier à leur juste valeur, s’il en y a ou pas. Ce qu’il faut déplorer,  au réseau Malitel, ce sont les difficultés de communication quand il y a promotion ou durant  les jours de fête. C’est un constat personnel ». 

Dounatié Daou : le président de la Cn cieap :

 « J’ignore ces offres, j’attends. Je me réserve de se prononcer sur quelques choses dont je ne maitrise pas encore. Il faut me donner du temps ».

Adama Doumbia

« Moi, ce que je trouve  de formidable chez  Malitel c’est 1 heure de communication à 1 900 Francs seulement et ceci vers tous les deux opérateurs. En plus tu as 100 sms et une longue connexion internet b impeccable.  Mes amis me demandent si je n’ai pas tous mes deux numéros, parce que depuis que j’ai connu cette offre je n’appelle qu’avec mon Malitel.  33 Frs la minute, c’est chouette. Et c’est simple ! Je demande à Sotelma-Malitel de mettre très rapidement une Livebox. Et là, on va tous virer ! »

Comme on le voit la plupart des clients de Malitel sont satisfaits des offres. Même s’ils ne connaissent pas les nouvelles. Là, l’opérateur a des efforts à faire au niveau de la pub. Si l’on devait donner une note, on dira : bon travail. Peut mieux faire.

 

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *