Sidi Dagnoko à la tête du GPAC : La jeunesse, la détermination et l’intelligence au service d’un groupe

Le Groupement Professionnel des Agences de Communication, GPAC, a tenu son assemblée générale statutaire le vendredi 5 juillet 2019 au Conseil National du Patronat du Mali, sous la Présidence du Ministre de la Communication, chargé des relations avec les Institutions, porte-parole du Gouvernement. Cette Assemblée générale a été non seulement l’occasion d’adopter le rapport d’activités du bureau sortant, mais aussi et surtout, de le renouveler. Sidi Dagnoko, le patron de Spirit McCain a été élu président pour un mandat de 3 ans. Un choix judicieux et prometteur pour cette importante structure, surtout dans un pays où ce vaste domaine est peu exploité.

C’est dans la grande salle du CNPM que l’Assemblée Générale statutaire du Groupement des Agences de Communication a eu lieu sous la présidence du Ministre en charge de la Communication Yaya Sangaré et de celui en charge des investissements, Safia Boly, et surtout sous l’œil vigilant de l’hôte des lieux Mamadou Sinsi Coulibaly. Cette Assemblée Générale qui avait à l’ordre du jour, entre autres, l’adoption du Rapport d’activités du bureau sortant et son renouvellement, a tenu toutes ses promesses ; tant en termes de mobilisation que celui de la bonne conduite des travaux. A la fin de l’Assemblée générale, un nouveau bureau a été mis en place présidé par Sidi Dagnoko.

Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années ! Amadou Moustaphe Diop, le patron de DFA communication, après trois mandats à la tête du GPAC, a cédé sa place à Sidi Dagnoko, celui de Spirit McCain.Le nouveau Président du GPAC fut d’abord le secrétaire général du Bureau sortant, donc il est en terrain bien connu et le brillant bilan de l’équipe sortante est une œuvre commune. Sidi Dagnoko pourra-t-il faire mieux que son prédécesseur Diop au grand bonheur des Agences de communication et du Mali tout entier?  A la fin de son mandat, il sera évalué, mais d’ores et déjà, pour qui connait le parcours de M. Dagnoko, il n y a pas l’ombre d’aucun doute qu’il saura porter la dragée encore plus haute. Il est jeune, plein d’énergie et doter d’une intelligence lui permettant de booster ce vaste domaine inexploré ou mal exploité.

A la tête de l’une des plus grosses agences de communication et de marketing, qui  emploie une cinquante de travailleurs, M. Dagnoko est également actionnaire dans beaucoup d’autres entreprises. Donc son leadership ne souffre d’aucune contestation et avec son esprit de management  et de rigueur, il pourrait  faire du GPAC une véritable structure de coordination, d’encadrement et même pourvoyeuse d’emplois pour les jeunes. Sera-t-il appuyé par le Gouvernement ?

C’est en tous les cas, un autre créneau porteur pour le gouvernement qui pourra bien l’exploiter afin d’améliorer sa stratégie de communication. Le nouveau président du GPAC, en fin homme politique, saura tisser des bonnes relations avec les autorités politico-administratives pour donner un cadre législatif et règlementaire afin de  permettre aux  agences de communication de sortir de la pénombre pour devenir des véritables outils de développement au service du Mali.

En somme, l’élection du Directeur général de Spirit McCain à la tête du Groupement Professionnel des Agences de Communication, GPAC, doit être une aubaine pour les Agences et pour le pays. En cette période très cruciale marquée par une gravissime crise sécuritaire, la communication doit être au cœur de la gouvernance.

Youssouf Sissoko

 

Source: Infosept

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *