Scandale à l’OPAM : le PDG attribue le marché de réhabilitation des locaux à Océan Voyages

L’Office des produits alimentaires du Mali (OPAM) est en sens dessus-dessous. Pendant, que les comptes de l’entreprise affichent rouge, le PDG, Youssouf Maïga, s’est permis d’attribuer de gré à gré les travaux de rénovation de la direction à une agence de voyage.
Océan-Voyages, c’est le nom de la société à qui Youssouf Maïga a attribué, en violation flagrante de toutes les procédures en matière de passation de marché public, le marché de rénovation des locaux de la direction de l’OPAM. Ce contrat, selon des sources internes, s’élèverait à plus de 16 millions de F CFA. Elles rapportent que cette société appartiendrait à une nièce du PDG du nom de Adja. Dans ce contrat peu orthodoxe le délit d’initier et le favoritisme sont palpables.

D’abord une agence de voyage n’a aucune compétence juridique pour exécuter des travaux relevant du domaine de BTP. Comment une agence de voyage peut s’offrir un tel marché? C’est la question que le personnel de l’OPAM se pose.

Ensuite, l’orthodoxie aurait voulu que soit ouvert un appel à candidature pour sélectionner une société habilitée juridiquement et dont la vocation et la rénovation de bâtiment. Au regard du montant de 16 millions de F CFA, avancé par nos sources, un Appel d’offres s’imposait, surtout qu’il s’agit de l’argent public.

Contacté à plusieurs reprises, le PDG finit par envoyer un texto selon lequel, il serait en réunion et ne peut répondre. Malgré l’insistance pour sa version des faits, Youssouf Maïga n’a pas fait de retour.

Ce scandale qui ne manquerait pas de défrayer la chronique ne serait que la partie visible de l’iceberg qui cache la mauvaise gestion de cette entreprise stratégique dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM, à en croire des sources introduites près de la comptabilité, aurait fait main basse sur le Dépôt à termes (DAT) de l’entreprise. Ces ressources financières sont les dernières avant de déclarer l’entreprise en dépôt de bilan. Pendant ce temps, les recrutements à la pelle de jeunes sans expérience, les privilèges et autres commodités princières seraient le quotidien de Youssouf Maïga

A suivre.

Hamadoun Mahamane

Source: Azalaï-Express
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *