Rencontre avec les patrons des industries : Les ambitions du ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim

Il veut amener le secteur secondaire à occupe la place qui lui revient dans la structure de l’économie moderne, en vue de presser le rythme de la marche de notre pays sur le chemin de l’émergence et du progrès

Mohamed Aly Ag Ibrahim ministre developpement industriel

Créer dans un bref délai les conditions les plus optimales pour que le secteur secondaire (l’industrie) occupe la place qui lui revient dans la structure de l’économie moderne, en vue de presser le rythme de la marche de notre pays sur le chemin de l’émergence et du progrès. Telle est l’ambition affichée par le ministre du Développement Industriel. C’est du moins la principale information révélée par Mohamed Aly Ag Ibrahim, lors de la journée de concertation avec les patrons des industries que son département a organisée le samedi 4 février 2017, au Conseil national du patronat du Mali (CNPM)

Le ministre était pour la circonstance accompagné du représentant du CNPM, Mamoudou Haidara, du Directeur de cabinet du Gouverneur du District, Abdrahamane Tangara, du 4ème adjoint au Maire de la Commune IV de Bamako, Modibo Keita.

L’objectif général de cette rencontre est d’impliquer les entreprises pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations dans la formulation des politiques et stratégies de développement industriel.

Il faut rappeler que le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim travaille d’arrache pied pour redonner à ce secteur productif sa place de moteur de l’économie et de la croissance, conformément à l’une des priorités du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita.

En effet, depuis six mois, il a entrepris une série de visites dans les unités industrielles du Mali. Cet homme très dévoué pour la cause industrielle au Mali, est plutôt un ministre de terrain que de bureau.

Selon le représentant du Président du CNPM, la rencontre du samedi témoigne sans doute la confiance qui existe entre le secteur public et le secteur privé. « Nous sommes des chefs d’entreprise qui ont une ambition de faire du Mali un pays prospère et solidaire, doté de fortes valeurs morales et possédant une économie compétitive, dynamique et résiliente. » a dit M. Haidara.

Dans son intervention, le ministre du Développement Industriel a d’abord cité certains maux qui gangrènent le développement du secteur industriel.

Selon lui, le parc de ce secteur est vétuste, sclérose, embryonnaire et inadéquat. « Nous sommes le plus gros importateur de produits finis de l’UEMOA. Pourtant, nous disposons de ressources naturelles fabuleuses, d’une main d’œuvre laborieuse et d’un climat des affaires reconnu comme le plus attractif de la sous-région »

Le ministre a, en outre rappelé qu’au cours des six deniers mois, qu’il a eu à visiter certaines unités industrielles. Dès lors, il a été frappé par le courage intrépide, la résilience épique et le sens du sacrifice pour l’intérêt national, des patrons des entreprises que le ministre a eu à rencontrer. Il a rencontré, selon lui, des hommes et des femmes déterminés, malgré un environnement bien souvent délétère, à renforcer notre tissu industriel, à innover constamment pour se remettre à niveau, à promouvoir l’emploi. Le ministre s’est dit touché par des efforts harassants qu’ils déploient pour suivre et contribuer significativement au développement du pays.

Pour cela, a averti Mohamed Aly Ag Ibrahim, il sera question de poursuivre la mise en œuvre des Stratégies et Plans d’actions de la Politique du développement Industriel adopté par le Gouvernement depuis 2010. Cette année, a expliqué le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim, son département est porteur d’un projet de texte fondateur qui peut favoriser la mobilisation de financements innovants et la mise en place de technopoles pouvant rapidement renforcer et diversifier la base de notre infrastructure de transformation.

Adama Bamba

Source: 22 Septembre
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *