Réduction des taxes sur l’importation : commerçants et consommateurs apprécient différemment

Le gouvernement de transition a annoncé ce mercredi 10 mars des mesures pour faire baisser les prix de certains produits de première nécessité dans le pays. Il s’agit de l’abandon de la TVA et la diminution de la taxe sur l’importation de ces produits. Toutefois, le « Mouvement contre la cherté de la vie au Mali » se dit ne pas compter sur les discours, mais sur des faits. Quant aux commerçants, ils se réjouissent de cette nouvelle.

 

Face à la flambée des produits de première nécessité, le gouvernement dit avoir abandonné la TVA, la taxe sur la valeur ajoutée et réduit la taxe sur l’importation de certains produits. Pour le « Mouvement contre la cherté de la vie au Mali », ce n’est pas la première fois que les autorités font une telle annonce. « Nous ne comptons plus travailler avec des annonces et des mesures prises. Nous ne nous en tenons qu’aux faits », expriment des responsables du mouvement. Le collectif dit attendre l’application intégrale de ces mesures pour être rassuré. « Tant que nous ne constatons pas la réduction du prix des produits dont la viande sur le marché, c’est un non-événement pour nous », déclare la Présidente du « Mouvement contre la cherté de la vie au Mali ». Selon Mariam Koné, « ces mesures annoncées ne sont pas nouvelles ».

Les commerçants, quant à eux, saluent cette décision du gouvernement. « Les commerçants aussi sont des consommateurs. L’augmentation des prix n’est pas quelques choses que nous voulons », indique un membre du syndicat national des commerçants détaillants du Mali, SYNACODEMDantouma Koïta, estime que cette annonce faciliterait leurs activités de commerce. « Je sais que la réduction de la TVA peut avoir un impact sur le prix des produits à l’intérieur. Mais sur le plan international, il y a l’augmentation du prix des transports et du prix d’achat », déplore M. Koïta. « On peut espérer une réduction des prix selon nos moyens. Car le commerce, c’est la recherche des gains et des bénéfices », précise-t-il.

Cette annonce du gouvernement survient au moment où les prix de l’huile alimentaire, du pain, de la viande et d’autres produits ont connu une inflation sur les marchés.

Source : STUDIO TAMANI 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.