Recueil 2015 du CESC à Mopti : Sous le signe des grandes innovations

Le président du Conseil économique, social et culturel (CESC), Dr. Boulkassoum Haïdara, accompagné par une forte délégation, était à Mopti le mardi dernier, dans le cadre de la mission de synthèse du Recueil annuel des attentes, des besoins et des problèmes de la société civile de la 5e région. Cette rencontre, qui a eu pour cadre le gouvernorat, a enregistré la présence des autorités politiques et administratives, des services techniques et des organisations de la société civile de la région.

Après les régions de Sikasso, Koulikoro et Ségou, le président du CESC était à Mopti le mardi 27 juillet 2015, dans le cadre de l’élaboration du Recueil annuel 2015. Ainsi, la délégation a passé en revue les différentes préoccupations et attentes des populations de la Venise malienne de 2014 et a enregistré de nouveaux problèmes posés pour l’exercice 2015. Il ressort que l’essentiel des nouveaux problèmes soulignés concerne surtout le secteur primaire en l’occurrence l’agriculture, l’élevage et la pêche.

Il va sans dire que certains problèmes de l’année dernière ont eu des solutions et d’autres des débuts de solutions. Parmi les problèmes résolus, on peut retenir l’existence du schéma d’urbanisation et la sécurité alimentaire dans l’ensemble de la région.

Dans son mot de bienvenue, le gouverneur de la région de Mopti, Kaman Kallé, a rappelé que la mission du Recueil du CESC est un véritable forum de manœuvre itérative qui permet, selon lui, de mesurer le niveau de satisfaction des expressions de mieux-être du citoyen sur la base des réponses apportées en actions concrètes, déclinées du projet de société promis au peuple.

Le chef de l’exécutif régional a attiré l’attention du président du CESC sur la précarité de la situation sécuritaire de sa région caractérisées par les attaques des positions des FAMa par endroits (Djoura, Ténenkou, Gathilouma…) Il a indiqué que cette situation constitue la préoccupation majeure des autorités et des laborieuses populations. « Son évolution mérite une attention particulière, soutenue d’actions urgentes et adaptées… », a-t-il laissé entendre.

Le président du CESC, le Dr. Boulkassoum Haïdara, s’est dit sensible à tous les problèmes posés. Il a salué le gouvernement pour les efforts consentis dans certains domaines comme la sécurité alimentaire. L’occasion était bonne pour le nouveau patron du Conseil de dire que pour une rapide résolution des problèmes posés par les populations à la base, son institution fera parvenir aux départements concernés les problèmes qui se posent avec acuité. Cette innovation a été appréciée par les participants à travers des ovations nourries.

Le chef de mission du CESC de Mopti, Seydou Diarra, a félicité le président Haïdara pour les grandes réformes qu’il entend insuffler particulièrement sa participation physique à toutes les synthèses régionales. Il est important de rappeler que le président, au cours de ce séjour comme à l’accoutumée, a rendu visite aux autorités coutumières et religieuses de Mopti.

Baba Bourahima Cissé

(CC/CESC)

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.