Reconversion en pisciculteurs : Des pêcheurs dotés des kits de cages flottantes

En plus de la création de 500 emplois directs pour une production de 500 tonnes de poissons tous les 4 à 6 mois d’élevage, les kits de 100 cases flottantes remis hier aux pêcheurs des campements de Sélingué, Yanfolila, Bla et San par le département de tutelle, visent essentiellement leur reconversion en pisciculteurs.

nango dembele ministre peche elevage

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr Nango Dembélé, a remis ce mardi 28 février 2017  des kits de 100 cages flottantes aux acteurs de la filière poisson des campements de pêche de Sélingué, Yanfolila, Bla et San. C’est au Campement de la carrière à Sélingué qu’a eu lieu la cérémonie de remise officielle en présence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mahamane Baby.

Ce programme s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une recommandation de la journée du paysan, édition 2016 à Baguinéda. Ce jour, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, avait promis aux pêcheurs de les insérer dans le Programme des cages flottantes pour permettre leur reconversion en pisciculteur.

«Aujourd’hui, cette promesse du président de la République est tenue. Les 100 kits de cages flottantes toucheront directement 500 femmes et jeunes », s’est réjoui le chef du département de l’Elevage et de la Pêche, Dr Nango Dembélé.  Selon lui, une quarantaine d’associations sont bénéficiaires de ces kits individuels et kits collectifs. Et d’ajouter que les mesures d’accompagnement de cette opération vont porter sur l’information et la sensibilisation, l’organisation des acteurs et un accent particulier sera mis sur la formation et l’appui conseil.

Les kits individuels sont composés d’une case flottante de 144 m3 avec accoudoir, de 13 000 alevins, de 3,5 tonnes d’aliment poison granulé, d’un gilet de sauvetage, des produits de traitements du poisson, de petits matériels dont un filet épervier, une brouette, des sceaux et baignoires, d’une balance de 50 Kg. S’agissant des kits collectifs, pour le suivi de l’élevage et l’appui conseil, comprennent un appareil d’analyse des paramètres physico-chimiques de l’eau, 15 pirogues d’une tonnes, trois motos et un moteur hors-bord.

Avec un coût de plus de 700 millions de FCFA, ce programme aura comme impact, explique le ministre Dembélé, le maintien de l’équilibre de l’écosystème et de la biodiversité, l’augmentation de la production de poissons dont la production est estimée à 500 tonnes par cycle d’élevage de 4 à 6 mois, l’organisation des jeunes autour de l’activité de pisciculture et leur maintien dans leur terroir, la création de 500 emplois, etc.

Pour le chef du département de l’Elevage et de la Pêche, les plus hautes autorités prévoient le dédoublement des zones d’aquaculture et l’intensification de la pisciculture pour répondre aux besoins de la consommation et limiter l’importation du poisson dans notre pays. Il a rassuré que d’importants moyens sont mobilisés sur l’instruction du président de la République pour l’atteinte de ces objectifs.

Les bénéficiaires ont assuré  de faire bon usage des kits.

Maliki Diallo

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *