Rachat de la société des mines de YATELA par l’Etat du Mali : Une décision politique irréfléchie.

Tout en sachant que la société minière de Yatela est en cours de fermeture, l’Etat du Mali décide tout de même de la racheter et d’en faire une société d’Etat. L’analyse est simple, si un investisseur décide de fermer sa mine en exploitation cela signifie que les ressources minières disponibles ne sont plus rentables économiquement.

 

Par conséquent, quel intérêt pour l’Etat du Mali de racheter une mine qui n’est plus rentable économiquement ?

Qu’est ce qui se cache dernière cette cession ?

Par ailleurs, la cession de la mine entraînera le transfert des obligations à l’Etat, d’où l’obligation pour ce dernier de prendre en charge les obligations environnementales relatives à la réhabilitation en cas d’éventuelle fermeture.

Quand bien même qu’il pourrait y avoir un aménagement contractuel à ce niveau, il faut savoir qu’à l’état actuel rien ne peut définir clairement les frais de réhabilitation future.

Quid des obligations sociales que l’Etat va supporter ?

D’ailleurs, pourquoi ne pas publier le protocole d’accord pour que tout le peuple malien donne son avis ?

Je lance un appel à la commission parlementaire des mines ainsi qu’à la société civile de faire obstacle à ce projet non rentable.

 

Dr. Ahamadou Mohamed MAÏGA.

SourceMalijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *