Projet insertion économique des jeunes ruraux : Le financement estimé à plus de 1, 435 milliard FCFA

Cette indication chiffrée a été donnée lors du récent lancement du Projet au Conseil de cercle de Kati. Selon les initiateurs, le but visé est de contribuer à l’augmentation des revenus des jeunes ruraux ciblés et d’accroître leur sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Pour ce faire, le Programme mondial d’agriculture et de sécurité alimentaire (GAFSP) a accordé  un financement à la Coordination nationale des organisations paysannes (Cnop) s’élevant à 1 435 500 000 F CFA à travers le Projet insertion économique des jeunes ruraux dans les chaînes de valeurs avicole et piscicole.
S’exprimant à ce sujet, l’honorable Tiassé Coulibaly, président national de l’Association  des Organisations  paysannes professionnelles (AOPP) a expliqué que le GAFSP est un mécanisme multilatéral d’assistance à la mise en œuvre des engagements pris par le G20 à Pittsburgh en septembre 2009.
Avant de préciser  que l’objectif de son projet est d’améliorer les revenus et la sécurité alimentaire et nutritionnelle des pays pauvres par l’accroissement de la productivité agricole et soutenir la création d’activités économiques durables au profit des jeunes ruraux.
Selon lui, ce projet est sous forme test qui se réalise dans un premier temps dans 4 cercles de deux régions dont 2 cercles à Koulikoro (Kati et Dioïla) et 2 cercles de la région de Sikasso (Sikasso et Yanfolila). Le projet entend former 1000 jeunes ruraux aux plans technique et organisationnel pour conduire durablement des activités génératrices de revenus (AGR) dans les filières avicoles et piscicoles. Ces  jeunes ruraux sont déjà formés aux bonnes pratiques nutritionnelles. On note parmi les bénéficiaires  640 femmes.
Mahamane Maïga

 

Source: lejecom

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *