Production cotonnière au Mali Les producteurs veulent atteindre le record de 1.000.000 de tonnes pour la campagne 2019-2020

Plus d’un millier de producteurs de coton ont promis, hier jeudi 11 avril, lors du forum sur le coton, tenu au Centre International de Conférences de Bamako (CICB), d’atteindre le record d’un million de tonnes de coton graine. Ce, conformément à la volonté affichée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Cette rencontre était présidée par le président de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton du Mali, Bakary Togola. C’était en présence de plusieurs personnalités.

 

En tant que premier producteur de coton en Afrique, le Mali entend, cette fois-ci, battre le record de 728.606 tonnes réalisé en 2018. Pour la campagne 2019-2020, l’objectif affiché par les producteurs est de réaliser 1.000.000 de tonnes. Un objectif, certes difficile, mais pas impossible avec le dévouement et l’engagement des producteurs de coton. Conscients de la place qu’occupe le coton, communément appelé  » l’or blanc « , dans l’économie nationale, ces derniers ont réitéré leur volonté de combler ce vœu si cher au président de la République.

En effet, le coton contribue largement à l’amélioration des revenus des producteurs pour la satisfaction de leurs besoins. S’y ajoute qu’il est le premier produit agricole d’exportation, de même qu’il contribue à la formation, à hauteur de 15%, du Produit Intérieur Brut (PIB)

Ainsi, pour le président de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton du Mali, Bakary Togola, cet engagement est tout à fait réaliste car, déjà, la production de coton est actuellement de 750.000 tonnes. De ce fait, il ne reste que 250.000 tonnes pour boucler la boucle. Selon lui, le prix du coton est passé de 255 francs CFA à 275 francs, soit une hausse de 20 francs.

Il s’est réjoui de cette hausse du prix au producteur et compte sur l’aide du gouvernement pour la disponibilité des engrais, des tracteurs et des intrants ainsi que sur les autres producteurs de coton. En conclusion, il a formulé le vœu de battre ce record et ainsi promouvoir l’économie du Mali.

Aminata Kébé, stagiaire

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *