PRODEFA à Sikasso: les activités prolongées jusqu’en 2018

Après cinq années d’exécutions et diverses réalisations dans sa zone d’exécution à la grande satisfaction du Gouvernement, du partenaire Belge et des bénéficiaires, le Projet d’appui au développement de la filière aquacole dans la région de Sikasso (PRODEFA), entame sa phase de consolidation. Le document technique et financier additionnel de ladite phase vient d’être approuvé les membres de la Structure mixte de concertation locale (SMCL) à la faveur de leur 11è session qui s’est tenue vendredi à Bougouni.

nango dembele ministre peche elevage

C’est dans une ambiance pleine d’espoir que cette 11ème session de la Structure mixte de concertation locale (SMCL) du Projet d’appui au développement de la filière aquacole dans la région de Sikasso (PRODEFA) s’est tenue le vendredi dernier dans la salle de conférence du conseil régional de Bougouni. Placée sous la présidence du Conseiller Technique, Dr Broueima TRAORE, représentant le ministre de l’Elevage et de la pêche, la cérémonie a enregistré la présence du Gouverneur de la région, Bougouzanga COULIBALY ; du Préfet de Bougouni, Ousmane Christian DIARRA ; du Maire, El Hadj Yaya TOGOLA.
Le choix de la ville, autre que celle de Bougouni dans la région, pour abriter cette session n’est pas fortuit. Il procède de la volonté des autorités nationales et régionales de réaffirmer le caractère entièrement régional du PRODEFA qui a intervenu sur l’ensemble des sept cercles de la région et continuera à le faire pendant la phase de consolidation. Il est aussi un message fort à l’ensemble des acteurs du cercle à redoubler d’ardeur pour continuer à maintenir haut le flambeau que porte le cercle dans la promotion de la pisciculture.
Voilà pourquoi la rencontre constituait une importance capitale autant pour le Projet que pour le gouvernement, la Coopération technique belge et les populations bénéficiaires. Car, devrait elle permettre aux membres de la Structure mixte de concertation locale (SMCL) du Projet, en tant que seul point de l’ordre du jour, de se prononcer sur le document technique et financier additionnel proposé par l’équipe du projet en vue de la prolongation des activités jusqu’en 2018.
Point de rappeler que le Projet d’appui au développement de la filière aquacole dans la région de Sikasso (PRODEFA), après cinq années d’exécution, a réalisé de nombreuses infrastructures portant sur la production, la transformation et la commercialisation du poisson. Il a installé des pisciculteurs et renforcer les capacités des acteurs, des services techniques et consulaires.
Conscients de la fragilité de certains acquis, qu’il a été décidé lors du Comité des partenaires Mali-Belgique tenu le 24 mars 2016, de consolider les acquis de PRODEFA à Sikasso à travers une prolongation de ses activités assortie d’une augmentation budgétaire. Le sous-secteur pêche ayant été obtenu dans le nouveau programme de coopération Mali-Belgique 2016-2020, cette prolongation permettra de parachever la structuration de la filière aquacole dans la troisième entamée lors de la première phase. Elle sera aussi une opportunité pour le Royaume de Belgique de poursuivre son accompagnement du gouvernement du Mali dans ses efforts de développement du sous-secteur pêche et productions aquacoles clairement affirmé lors du dernier remaniement ministériel à travers la création du Ministère de l’Elevage et de la pêche.
En tout état de cause, l’équipe du projet, comme point clé de cette 11è session, a présenté sa proposition de document technique et financier additionnel qui a été approuvé les membres de la Structure Mixte de Concertation Locale (SMCL).
Il ressort de la présentation faite par le Coordinateur du projet, Mouroukoro NIARE, que la contribution de la partie belge pour cette phase de consolidation se chiffre à un million d’euro, soit environ 655 millions de FCFA et le décaissement de la contribution de l’Etat qui est de 320 millions sera étalé sur 2017 et 2018.
Aussi, la Structure mixte de concertation locale a approuvé la composition de l’Unité d’appui et de coordination proposé dans le document technique et financier, avant de recommander la poursuite des discussions entre l’Unité d’appui et de coordination, la représentation CTB et le siège de la CTB pour trouver des solutions à l’aspect financement du secteur privé.
A la fin des travaux, ce dernier s’est réjoui du fait que la consolidation du Projet d’Appui au Développement de la Filière Aquacole dans la région de Sikasso (PRODEFA) a été approuvé les membres de la Structure Mixte de Concertation Locale (SMCL). Il a par ailleurs dévoilé les priorités du projet qui se déclinent essentiellement en trois points.
D’abord, il s’agit de continuer à soutenir la production (parce qu’il n’y a pas de filière s’il n’y a pas de produits) de poisson de pisciculture.
Ensuite, il s’agit de mettre un accent particulier sur la transformation et la commercialisation (parce qu’il ne sert rien de produire si le projet n’arrive pas à écouler les produits sur le marché ; et enfin comme priorité N°3, poursuivre le renforcement des capacités des structures d’encadrement notamment la Direction régionale de pêche qui assurera la relève à la fin du projet.

Par Mohamed D. DIAWARA

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *