Processus des élections au Mali : les PTF ont salué les résultats obtenus

Le Secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’État, Adama Cissouma et la représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Mali, Mbaranga Gasarabwe ont présidé, le mardi 14 février 2017, une rencontre avec les partenaires techniques et financiers. L’objectif était d’échanger, d’analyser les avancées et les exécutions du Comité de pilotage du projet d’appui au processus électoral du Mali (Papem). C’était dans la salle de conférence du Centre de formation des collectivités territoriales (CFCT), en présence de plusieurs ambassadeurs accrédités au Mali.

Banque nationale developpement agricole bnda partenaire technique ptf gsb

Le Projet d’appui au processus électoral du Mali (Papem) est un programme dont le Mali a bénéficié des partenaires techniques et financiers à travers le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Mali  pour le financement des différentes élections depuis 2012. Ce financement avait comme délai d’exécution de 2012 à 2016 et malgré certaines contraintes les résultats obtenus ont été salués par les partenaires.

Au dire du Secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’État, Adama Cissouma, l’appui au processus électoral à travers le Projet électoral Papem lancé en 2012 a été à la fois précieux et bénéfique pour le Mali. Selon lui, notre pays a pu honorer ses engagements par l’organisation et la tenue des élections générales de 2013 et l’organisation des élections communales du 20 novembre 2016.

«Je dois évoquer une importante activité du Département à laquelle vous avez considérablement consenti des efforts, je veux parler du Ravec (Recensement administratif à vocation d’État civil)», a-t-il dit. Pour avoir l’accompagnement et l’appui des partenaires pour les élections prévues pendant cette année, M. Cissouma a souligné que le ministère a adressé au mois de décembre passé, à la représentante résidente du PNUD, une requête pour une reconduction de l’assistance électorale à travers une formule qui semblera appropriée.

Pour ce qui la concerne, la Représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwe dira que  l’occasion est propice pour elle d’adresser ses vives félicitations au peuple malien pour son engagement. « Je salue tous les autres organes de gestion des élections pour la bonne organisation des élections communales malgré le contexte sécuritaire difficile», a-t-elle ajouté. Elle a salué le taux de participation des femmes élues lors desdits scrutins.

Pour le bilan de ces 4 dernières années (2012-2016), elle a exprimé sa satisfaction pour l’organisation des élections présidentielles en deux tours et les législatives en deux tours. Elle a salué la modernisation de l’état-civil par le Ravec ainsi que l’implication du Gouvernement en faveur des femmes en leur accordant 30% de postes nominatifs et électifs. Avant de souligner que la requête adressée à sa structure par le Gouvernement malien pour les prochaines échéances électorales en 2017 et 2018 fera l’objet d’une appréciation par les structures compétentes du système des Nations unies et ensuite par les partenaires techniques et financiers pour une réponse concertée.

Le Directeur général de l’Administration du territoire, Allaye Tessougué et le Coordinateur du Papem ont présenté l’état d’exécution du projet, les taux de participation des différentes élections ainsi que le chronogramme des futures échéances électorales.

Seydou Karamoko KONE

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *