PRIX DE L’ALIMENTATION EN AFRIQUE 2017 : Une Malienne récompensée

La Malienne Maïmouna Coulibaly Sidibé et la Kenyane Ruth Khasaya Oniang’o ont été honorées par le prix de l’Alimentation en Afrique 2017.

campagne agricole paysan office niger champs agriculture riziculteur

D’une valeur de 100 000 $, ce prix décerné depuis 2016 « récompense des individus ou des institutions remarquables qui mènent des efforts pour changer la réalité de l’agriculture en Afrique, d’une lutte pour la survie à une entreprise qui prospère ».

Dans le cas d’espèce, il s’agit pour le Comité du Prix présidé par le Nigérian Olusegun Obasanjo, de, non seulement mettre en lumière les contributions des deux lauréates à l’amélioration de la sécurité alimentaire sur le continent africain, mais aussi de rappeler que les femmes sont au cœur de la transformation agricole du continent.

Figure de proue dans le domaine de la nutrition au Kenya et sur le continent, Ruth Oniang’o a servi dans plusieurs organisations internationales notamment la FAO et l’OMS et a fondé en 1993, Rural Outreach Africa (ROA), une organisation orientée sur l’amélioration des conditions de vie des populations rurales pauvres.

En outre, elle est depuis 2001, la rédactrice en chef de la Revue africaine de l’alimentation, de la nutrition et du développement (AJFAND) dédiée à la vulgarisation des travaux des chercheurs africains relatifs à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Maïmouna Coulibaly Sidibé a créé et dirige depuis 2007, Faso Kaba, une entreprise spécialisée dans la production de semences améliorées de céréales (mil, maïs et sorgho) et ; de fruits et légumes (tomates, choux et oignons) pouvant accroître les rendements de plus de 40 %.

« Je pense que nous sommes ce que nous mangeons. J’ai tôt fait de réaliser quand je caressais le rêve de devenir docteur, que la nourriture était le premier médicament. Je suis honorée d’avoir reçu ce prix et je crois qu’il souligne le travail que nous avons accompli et qu’il contribuera à façonner l’alimentation future du continent.», a déclaré Mme Oniang’o.

« Ce prix valide d’une certaine manière les efforts entrepris dans la construction de Faso Kaba avec l’aide de ma famille et de mon équipe. Il y a eu des fois où j’ai failli abandonner en raison du difficile accès au financement. Je suis contente d’être restée fidèle à ma vision», a commenté Mme Coulibaly.

Pour rappel, le Prix de l’Alimentation en Afrique avait pour ancienne dénomination le Prix Yara, fondé en 2005. Il est financé par l’AGRA, la Fondation EcoNet et Yara International ASA.

Agence Ecofin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *