Prise en charge chirurgicale des enfants malades du cœur La BNDA remet plus de 11 millions de FCFA à la Chaîne de l’Espoir du Luxembourg

Conformément à sa politique de Responsabilité Sociétale, la BNDA a procédé,  lundi 9 décembre dernier, à la donation d’un chèque de 11.462.500 F CFA à l’Hôpital Mère et Enfant le Luxembourg pour la prise en charge chirurgicale des enfants atteints de maladies cardiovasculaires. Le chèque a été remis par  les responsables de la BNDA (le Directeur général Souleymane Waïgalo et le Président du Conseil d’Administration, Moussa Alassane Diallo) au Directeur de l’hôpital, Pr. Mamadou Diarra, entouré de ses collaborateurs.

 

Aujourd’hui, environ 3000 enfants diagnostiqués atteints de maladies cardiovasculaires sont en attente d’une intervention chirurgicale pour avoir la vie sauve. Ce chiffre, croissant, est alarmant et doit interpeler tous les Maliens car les enfants sont le devenir d’un pays. Si, auparavant, l’Hôpital le Luxembourg, à travers la Chaîne de l’Espoir, convoyait ces enfants en Europe pour leur prise en charge, depuis septembre 2018, cette intervention est possible au sein de l’hôpital, au niveau du Centre cardio-chirurgical André Festoc.

Certes, depuis son ouverture, le Centre, réalisé grâce à un donateur anonyme, a pu mener 192 interventions chirurgicales, il reste toutefois limité à cause du coût élevé de l’intervention qui va de deux à trois millions de FCFA (selon les cas malades à cœur ouvert ou à cœur fermé) et, cela, uniquement pour les charges consommables et les médicaments.

Pour contribuer aux charges de traitement de ces enfants malades, la BNDA a mis dans l’escarcelle de l’établissement 11.462.000 FCFA qui vont permettre la prise en charge de cinq de ces enfants.

Le Directeur général de l’hôpital, Pr. Mamadou Diarra a vivement remercié la Banque Verte pour ce geste qui va apporter du baume au cœur de ces enfants et soulager leurs familles. Il a souligné, à cet effet, qu’en raison de la crise que traverse le pays, les donateurs se font rares, or les attentes, elles, sont nombreuses.

Le Directeur général de la BNDA, Souleymane Waïgalo a rappelé que  » notre pays, le Mali, se distingue par des valeurs sociales et humaines qui constituent le ciment entre ses filles et ses fils. Au nombre de ces valeurs, qui font la fierté de notre grand Mali, on peut citer l’entraide, l’assistance, la solidarité et la compassion. Et c’est en cela que notre cher pays demeure et demeurera debout en dépit de toutes les adversités « .

C’est justement pour célébrer ces valeurs cardinales, qui caractérisent la société malienne, que la Banque Nationale de Développement Agricole a répondu, cette après-midi, à l’appel de la Chaine de l’Espoir pour manifester toute sa solidarité envers nos enfants atteints des maladies cardiovasculaires et dont le pronostic vital est menacé faute de soins appropriés.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les maladies cardiovasculaires sont responsables de 10% des décès au Mali et, chaque année, 800 à 1000 nouveaux cas pédiatriques sont détectés sans pouvoir être pris en charge convenablement par manque de moyens ou de dispositifs.

Face à cette situation qui interpelle tous les décideurs, la BNDA, conformément à sa politique de Responsabilité Sociétale, met à la disposition de la Chaine de l’Espoir une enveloppe de 11.462.500 de FCFA permettant la prise en charge chirurgicale de cinq (5) enfants atteints de maladies cardiovasculaires.

«  C’est une goutte d’eau par rapport aux besoins exprimés, mais qui, nous l’espérons vivement, inspirera d’autres bonnes volontés à venir en aide à ces enfants qui en ont tant besoin. C’est le lieu pour moi de rendre un vibrant hommage au Conseil d’Administration de la BNDA qui met tout en œuvre pour doter la Banque de ressources appropriées lui permettant de mener l’ensemble de ses activités y compris RSE, d’une part et, d’autre part, à la Chaine de l’Espoir, grâce à laquelle l’Hôpital Mère Enfant le Luxembourg est à ce jour doté d’un plateau technique digne de ce nom et permettant la prise en charge de la chirurgie cardiaque pédiatrique « , a plaidé Souleymane Waïgalo.

Le Chargé de mission du ministre de l’Economie et des finances, Souahibou Diaby a remercié la BNDA, alors que, de son côté, le PCA de la BNDA, Moussa Alassane Diallo a rendu hommage au Pr. Diarra et à son équipe pour le travail abattu en faveur de ces enfants.

La cérémonie a été marquée par le témoignage d’Abdrahamane Ba, un enfant malade du cœur, qui a retrouvé une vie normale grâce à une intervention du Luxembourg.

 Youssouf CAMARA

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *