Prise de contact à l’APCAM: Le ministre Moulaye Ahmed Aboubacar rassure les paysans

Le tout nouveau ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Aboubacar et le secrétaire d’État chargé de l’Aménagement, Adama Sangaré ont rendu une visite de contact à l’APCAM le lundi dernier à son siège.

Les membres de l’APCAM se sont mobilisés pour rendre un accueil digne de son nom à leurs hôtes du jour. Témoigne la présence des représentants de l’intérieur à ladite cérémonie.

Le président de l’APCAM, Bakari Togola s’est réjoui de la visite de ses nouveaux chefs hiérarchiques. Il a remercié et félicité les deux ministres pour la confiance placée en eux par le chef de l’État. Bakary Togola a ensuite demandé à ses collaborateurs d’accompagner et faciliter le travail aux deux ministres. Il a reconnu les efforts du gouvernement en faveur du secteur de l’agriculture, mais il a sollicité que les 2℅ des 15℅ alloués au ministère de l’Agriculture soient donnés à l’APCAM.

Une projection de film sur l’histoire de l’APCAM a été faite pour la circonstance. La chambre d’agriculture a été créée en 1988 mais n’était représentée à Bamako. A partir de 2000 elle s’est étendue sur l’ensemble du territoire malien. Elle compte aujourd’hui 49 délégations, 9 chambres et une assemblée permanente qui a son siège à Bamako.

Adama Sangaré, le secrétaire d’État chargé de l’Aménagement a  remercié aussi l’APCAM avant de lui demander de moderniser l’agriculture et pratiquer l’aménagement comme un moyen pour assurer l’autosuffisance alimentaire. Il a sollicité l’accompagnement des producteurs pour la réussite de leur mission.

Prenant la parole, le ministre Moulaye Ahmed Aboubacar s’est dit heureux d’être dans un monde qu’il aime tant. “Je suis un paysan ” a souligné Moulaye Ahmed Aboubacar. Comme le secrétaire d’État, il s’est confié aux producteurs, afin de réussir la mission qui les attend. ” Je ne suis pas un ministre qui prend les décisions dans son bureau. Je prendrai toutes mes décisions en vous consultant et nous les prendrons ensemble” a ajouté Moulaye Ahmed Aboubacar.

Il faut que l’agriculture soit industrialisée a t-il souligné, avant d’insister sur l’utilisation des les tracteurs par les paysans. Le ministre veut que l’agriculture soit modernisée.

Les techniciens d’agriculture doivent être sur le terrain et non dans les bureaux. ” Je ne veux pas que les techniciens d’agriculture restent dans les bureaux, leur place, c’est auprès des paysans pour l’encadrement ” a affirmé le ministre.

Il a rassuré les producteurs que le processus de l’acquisition des tracteurs continuera comme le chef d’État l’a promis.

Seydou Diamoutené

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *