Pour un développement harmonieux des localités du Delta Intérieur du Niger: Un comité régional est né !

La création d’un comité régional des cadres de concertation locale des commissions internationales de suivi du Programme de Développement Durable du Delta Intérieur du Niger (PDD-DIN) a fait l’objet d’un atelier, organisé  par ledit programme. C’était le 7 Avril  dans la salle de réunion de la Direction régionale de l’Agriculture de Mopti, à Sévaré.  Il a été  présidé par le  1er adjoint au Préfet de Mopti, Abdoulaye Guindo, en présence du coordinateur régional du PDD-DIN, Abdoulaye Biné Guindo.

plateforme petroliere Delta du Niger

D’entrée de jeu, le représentant du gouverneur, Abdoulaye Guindo, après avoir salué les participants, a mis l’accent sur les enjeux de la création d’un comité régional des cadres de concertations locales des commissions internationales de suivi du Programme de développement durable du delta intérieur du Niger, en évoquant leurs apports dans le développement des actions du PDD-DIN.

Abdoulaye Biné Guindo,  conférencier et  coordinateur régional du PDD-DIN,  a témoigné que c’est le Royaume de Suède, en partenariat avec  la République du Mali,  qui a financé ce projet pour une durée de 10 ans. Selon lui, ledit projet est reparti en deux phases à savoir : De 2013 à 2015, il concerne l’exécution pour les zones de Mopti ville, Ségou et Tombouctou et pendant 7 ans, il s’exécutera pour les zones de Djenné, Tenenkou, Goundam et Diré.

Le projet a pour zone d’action : Ké-Macina (Ségou) jusqu’à Niafounké (Tombouctou). Il est financé à hauteur de 3.286.511.760 FCFA par le Royaume de Suède et plusieurs centaines de million par ans sont déboursés  par le gouvernement malien. Toujours selon le coordinateur du PDD-DIN, les projets s’étendent sur une superficie de 4195 Kilomètres carrés que le PDD-DIN doit servir à travers des actions concrètes.  Surtout pour les zones qui ont des déficits d’eau, à travers le développement du maraichage, l’implantation des châteaux d’eau, l’interdiction des coupes de bois sera appuyée par des actions concrètes pour la sauvegarde des forêts. Pour ce faire, des sensibilisations, à travers l’utilisation des énergies renouvelables seront nécessaires. Les projets soutiennent les femmes également dans la fabrication du savon pour le développement personnel de ces dernières.

Pour appuyer les propos de Abdoulaye Biné Guindo, le colonel Alkaïdi Touré, consultant expert a évoqué la menace qui  pèse actuellement sur le Delta Intérieur du Niger. Selon lui, cette zone ne possède plus de forêt classée alors qu’elle en-possédait 7 auparavant. Aussi, poursuit-il, la pêche prématurée des poissons, consistant à envahir des espèces de poissons avant même l’âge adulte où ils sont plus rentables, empêche également la reproduction des poissons, donc entraine la diminution voire même la disparition des poissons.

A noter que le PDD-DIN a son siège à la direction régionale des eaux de forêts de Mopti, sise à Sévaré.

 

Cheick

Source: Le Canard de la Venise

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.