Plan de travail annuel 2019 : L’ANPE fait le point des activités à mi-parcours

En respect à une tradition instituée, il y a quelques années, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) a tenu ce jour 29 août 2019, à son Centre de perfectionnement et de reconversion (CPR), un point de presse. Ce rendez-vous, le 8ème du genre, a permis au directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock de partager avec les journalistes les acquis du 1er semestre 2019 et les innovations faites par sa structure.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, le représentant du ministre de l’Emploi et de Formation professionnelle, en sa qualité de président du Conseil d’administration (PCA), a introduit la rencontre par des mots aimables à l’endroit du DG de l’ANPE. Selon lui, la démarche empruntée par leur organisation, reconnue pour son travail de placement et d’intermédiation en termes d’emploi, dans notre pays, donnera plus de visibilité aux réalisations obtenues sur le terrain. Le PCA a aussi félicité et encouragé la direction de l’ANPE par rapport aux innovations apportées, pour mieux répondre aux attentes des demandeurs d’emploi, qui sont pour la plupart des jeunes.

Place ensuite à une présentation succincte du directeur général, qui a fait l’économie du temps, en se focalisant sur les principaux domaines d’intervention. Concernant le Programme de travail annuel (PTA) 2019, l’ANPE a enregistré au cours premier semestre (janvier-juin) 3 412 demandes d’emplois, dont 941 pour les femmes. Au même moment, elle a mis sur le marché 277 offres d’emplois.

Au cours de la même période, l’ANPE a effectué 1010 placements, pour un taux de satisfaction de 45,3%. De même, en termes de renforcement de l’employabilité des demandeurs d’emplois et la consolidation des emplois, l’ANPE a formé 2 234 personnes en informatique dont 133 travailleurs à Bamako et le reste dans les régions.

Egalement, pour ce 1er semestre 2019, l’ANPE enregistré 490 entrées en formations diplomates au compte du CPR pour l’exercice 2018-2019. Dans ce chiffre, le district de Bamako détient à lui seul 270, les capitales régionales se sont partagées les 220 restantes. Quant à la formation liée aux techniques de recherche d’emplois, l’ANPE a réalisé 375 demandes.

A ces résultats, s’ajoutent : l’appui à l’installation et à la formation de 120 femmes dans la fabrication du savon semi-industriel et local et celle des groupements de jeunes, de femmes dans l’aviculture, l’embauche bovine et ovine. Ce qui a permis de créer 210 Petites et moyennes entreprises (PME) avec 938 emplois offerts.

L’innovation apportée qui sera bientôt présentée au public a trait à une base de données. Celles-ci seront accessibles à travers Internet, qui est aujourd’hui le créneau le plus exploitable pour les jeunes qui constituent en majorité du groupe cible de l’ANPE.

Diakalia M Dembélé

Source: Le 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *